Kanye West vient de faire une sortie fracassante dans une interview accordée à TMZ: «Quand tu entends que l'esclavage a duré 400 ans. 400 ans ? ça ressemble à un choix ! C'est comme si nous étions mentalement en prison. J'aime ce terme "prison" car l'esclavage renvoie trop directement à l'idée des Noirs. L'esclavage pour les Noirs c'est comme l'Holocauste pour les Juifs. La notion de prison unit en une même race les Noirs et les Blancs, nous appartenons à la race humaine.»

Et si Kanye West était imcompris?

La presse Gossip, à la quête du sensationnel s'est empressée de diffuser à foison, un morceau choisit de son propos.

Mais le rappeur a-t-il vraiment tort? Ce genre de réactions sont systématiques lorsqu'on touche aux Africains. Pourtant, si nous lisons entre les lignes de l'histoire, Kanye West serait peut-être sauvé. En plus de ne pas valoir cette peine que les médias se donnent à polémiquer, il a le mérite de dire ce qui n'est pas qu'une connerie; car il s'agit en réalité d'une folie, de la folie de ces hommes qui ont jadis marchandisé leurs frères et sœurs.

L'Afrique, comme tous les peuples du monde a pratiqué l'esclavage avant l'arrivée des Occidentaux et l'a poursuivit avec ces derniers. Que ceux qui en doutent, aillent feuilleter quelques pages de l'ancien testament. Si Misraïm désigne bien ma couleur ébène et si comme ils l'ont prétendu, Cham devint Nègre après que Noé l'eut maudit, alors l'Egypte, la Grande Egypte était bien Nègre.

Top vidéos du jour

Cependant,il demeure d'éclairer sur les ouvriers qui bâtirent ces immenses pyramides. Des esclaves et des juifs? Seulement?

Qu'est ce que "le choix" veut dire?

Il eut donc un choix initialement, celui des esclavagistes Africains en l'occurrence. Cependant, les esclaves eux (ceux d'hier), n'avaient pas le choix, c'est là, l'unique anachronisme du rappeur. Pour le reste, Kanye West a bien raison, car qu'est ce qu'avoir le choix?

Les Nègres de la contemporanéité ont fait le choix de retourner à l'esclavage alors que nos ancêtres nous on avaient émancipé. Oui nous en avons fait le choix. Et ce choix c'est lorsque Alain Mabanckou décline l'invitation d' [VIDEO]Emmanuel Macron [VIDEO], car conscient que nous demeurons esclaves de la France et que seul, un autre français comme Victor Schœlcher peut nous en libérer. Oui parce que Alain Mabanckou a connaissance que nos dirigeants d'hier (le Makoko Ilo 1er) comme d'aujourd'hui (le Président Sassou Nguesso) ont fait "le choix" de nous vendre aux Occidentaux.

Le choix de l'esclavage, c'est quand Maître Gyms déclare qu'il aurait volontiers fait le choix de l'esclavage en Libye comme nos frères migrants pour se libérer de l'Afrique. Oui, le choix l'esclavage, c'est quand on est pas bien dans sa peau de Zaïrois et qu'on quémande la nationalité française. Le choix de l'esclavage c'est quand l'athlète kényan Bernard Lagat déclare après Donald Trump que l'Afrique [VIDEO]n'est pas un "ShitholeCountry" et prétend que sa terre natale est idyllique alors qu'il s'est naturalisé Américain pour porter haut, fier et fort le drapeau des USA.

Le choix de l'esclavage c'est quand Thimothy Weah (dont le père n'est autre que le Président du Liberia) choisit de porter le maillot des USA après qu'on est entendu son père Georges Weah [VIDEO]prétendre vouloir "développer le football africain" sur le parvis de l'Elysée. Enfin, le choix de l'esclavage, c'est lorsqu'on s'en prend à Nicolas Sarkozy lorsqu'il soutient que "l'Africain n'est pas encore entré dans l'histoire" alors qu'on croit comme Rokhaya Diallo que la plus belle oeuvre sur l'histoire de l'Afrique a été écrite par Marvel Comics et a pour titre Black Panther. Voilà comment nous faisons le choix de l'esclavage. Nous ne sommes pas mieux que Kanye West.