Barack Obama tenait à faire passer un message, mardi, à Johannesburg. Présent en Afrique du Sud afin de rendre hommage à Nelson Mandela à l'occasion du centième anniversaire de l'ancien président sud-africain, Obama a adressé une pique à son successeur, Donald Trump. Celui qui a occupé la Maison Blanche de 2008 à 2016 a ainsi condamner les politiciens qui jouent la politique de la peur et nient la réalité objective.

Publicité
Publicité

Sans mentionner une seule fois Donald Trump, Barack Obama a évoqué « la perte totale de honte parmi les dirigeants politiques quand ils sont pris dans un mensonge, se contentant de mentir encore plus ».

Trump attaqué sur son « déni des faits »

Ces temps-ci, « les gens font des trucs et ne montrent plus d'embarras lorsqu'ils sont pris au dépourvu », a ajouté l'ancien président américain. Pour Obama, c'est clair : Trump est désormais pris au piège de ses déclarations.

Publicité

Lors de la première visite d'Obama en Afrique depuis qu'il a quitté ses fonctions, il a averti que le déni des faits pouvait entraîner la défaite de la démocratie. Il a dit qu'il ne savait pas par où commencer avec les politiciens qui, confrontés à l'opinion scientifique écrasante, ont décrit le changement climatique comme « un canular élaboré ».

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite