L'histoire d'Aschwaq avec l'Irak n'est pas terminée. Cette jeune kurde, qui a fui son pays et la guerre, est partie se réfugier en Allemagne, où elle vit avec des membres de sa famille. Mais avant d'atteindre l'Europe, la jeune fille a servi d'esclave sexuelle à Daesh à partir de 2014. A l'âge de 15 ans, elle a fait partie d'un groupe de personnes kidnappées par le groupe terroriste, pour ensuite être vendu au plus offrant.

Abu Humam dépensera l'équivalent de 100 dollars afin de pouvoir se servir d'elle à sa guise. Convertie de force à l'islam et aux règles de Daesh, Aschwaq ne s'imaginait pas revivre l'enfer une fois en Allemagne.

Une omniprésence même hors d'Irak

Pour le site internet Basnews, Aschwaq a décidé de revenir sur son histoire. C'est par hasard, dans la rue, que la fille de 18 ans a retrouvé son ravisseur.

Interpellée par un homme barbu, elle reconnaîtra immédiatement ce criminel. Ce dernier lui demandera comment elle se porte depuis son départ d'Irak. Apeuré par une telle rencontre, Aschwaq décidera de contacter la police peu de temps après, mais sans suite. Les autorités ont seulement fait savoir à la jeune kurde qu'Abu Humam faisait partie des réfugiés et qu'ils ne pouvaient rien faire contre lui.

Face à ce manque de moyens pour la protéger, la jeune fille de 18 ans a déclaré auprès de Basnews être rentré au Kurdistan, ne souhaitant pas prolonger sa vie en Allemagne. Tandis qu'Aschwaq reste introuvable, la police a tant bien que mal tenté de la contacter pour lui poser quelques questions à propos de son agresseur présumé. Selon un porte-parole du parquet fédéral, les différents éléments de l'enquête ne permettent pas d'identifier clairement Abu Humam.

Un sauvetage in-extremis pour Aschwaq afin de rejoindre l'Europe

Au moment de son départ d'Irak, les choses devaient en rester là concernant ses ravisseurs. Elle et d'autres filles kidnappées ont eu pour plan de simuler une allergie afin de pouvoir aller dans un hôpital, où elles ont endormies leurs bourreaux. Une fois tout danger écarté, Aschwaq, sa mère et deux de ses frères ont réussi à fuir vers l'Allemagne.

Daesh se voit acculé sur ses pans de territoires en Irak et en Syrie. Le groupe terroriste, qui est toujours autant actif dans la région, voit ses forces être considérablement réduites depuis des mois. Mais malgré que les exactions de ces criminels soient pour la plupart de l'ordre du passé, certaines victimes se savent encore vulnérables.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite