La Colombie peut se féliciter de compter Sombra dans ses rangs. Les autorités chargées de combattre le trafic de stupéfiants peuvent en effet compter sur cette jeune chienne, âgée de six ans, afin de dénicher des colis de drogue partout dans le pays. Sombra est pour l'instant à l'origine de 245 arrestations de personnes impliquées dans le trafic, et rien ne semble pouvoir l'arrêter. Mais en réaction, afin de limiter les pertes subies et l'empêcher de nuire davantage aux narcos, le cartel Urabenos a décidé de mettre sa tête à prix. 60 000 euros est la récompense pour celui ou celle qui l'a tuera.

Publicité
Publicité

Un bilan lourd contre le gang colombien

En plus des plus de 200 personnes mis sous les barreaux grâce à Sombra, ce ne sont pas moins de 10 tonnes de cocaïne qui ont pu être découvertes par les autorités depuis le début de ses recherches. Jusque-là, cette chienne luttait contre le transit de cette drogue dans des zones portuaires, comme à Turbo, dans le Nord du pays d'Amérique du Sud. Cependant, suite à la menace du cartel d'Urabenos, la brigade des stupéfiants a décidé de placer Sombra à l'aéroport de Bogota, jugé comme étant une "zone sans risque", car éloigné des territoires du gang.

Publicité

Ce groupe criminel colombien, qui a comme chef Dairo Antonio Usaga, est l'une des organisations criminelles les plus influentes dans ce pays de 45 millions d'habitants. Les mises à prix sont monnaies courantes, car les narcos ont déjà tenté de convaincre la population, en 2012, de tuer des policiers contre 500 euros. Mais cette fois-ci, les criminels pourraient véritablement accuser de lourdes pertes, et pourraient encore augmenter la pression contre Sombra. Depuis le début des menaces à son encontre, la chienne est encore mieux protégée.

Un espoir au coeur de la violence omniprésente en Colombie

Cette chienne renifleuse aide grandement la police, et restera précieuse durant un long moment. Le pays d'Amérique du Sud, en proie aux différents cartels de drogue qui envoient chaque jour de la cocaïne vers les USA, ne parvient pas à endiguer ce fléau. Tout comme au Mexique, la situation peine à s'améliorer, et ce malgré les actions du gouvernement.

La Colombie représente aujourd'hui quatre-vingt quinze pourcent des exportations de stupéfiants vers l'Amérique du Nord, qui en sont les principaux consommateurs. Face à ce fléau, les policiers, les brigades de stupéfiants ainsi que le département d'état des Etats-Unis aident à mettre derrière les barreaux les principaux acteurs de ce marché.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite