La guerre du gouvernement mexicain contre le trafic de drogues est loin d'être terminée. Tandis que le pays d'Amérique Centrale reste la proie de nombreux gangs disséminés un peu partout dans les villes, un nouveau bilan vient mettre en lumière cette inarrêtable frénésie de violence. En effet, d'après Semaforo Delictivo, une ONG qui mène des études pour connaître le véritable impact du trafic de drogues, plus de 11 000 personnes auraient perdu la vie entre janvier et juin 2018.

Publicité
Publicité

Un trafic toujours incontrôlable pour la police et le gouvernement

Selon l'organisation, ce nouveau chiffre est "un record historique". La majorité des crimes commis au Mexique sont liés à des règlements de comptes entre trafiquants. Au cours de l'année 2017, de très nombreux crimes ont été commis, mais cette année "est encore pire" comme le soulignera Santiago Roel, le fondateur de l'ONG. Si l'on en croit les résultats de l'étude mené par cette organisation, 11 241 personnes ont été abattues par des tueurs à gages.

Publicité

Au total, près de 16 000 personnes ont perdu la vie dans le pays d'Amérique Centrale depuis le début de l'année, créant un véritable contraste entre les homicides commis en rapport avec la drogue, et les autres. Toujours d'après Santiago Roel, ces nouveaux chiffres représentent une hausse de 28% par rapport à la période janvier - juin de l'année dernière. Enfin, d'après lui, la conquête de nouvelles zones d'influence est l'unique cause de toutes ces violences, et ce malgré les autres pratiques des narcotrafiquants, comme les vols de carburants, les kidnappings et le trafic de personnes.

Guanajuato, principal centre d'attention des narcos

L'Etat de Guanajuato est le plus touché par ces crimes organisés. En effet, depuis le début de l'année, ce ne sont pas moins de 1 241 homicides qui ont été commis dans la zone, connu pour abriter de nombreuses entreprises manufacturières mexicaines. Au centre du Mexique, l'Etat est visité chaque année par de nombreux touristes, même s'il reste un terrain de choix pour les narcos.

Des cartels tels que ceux de Jalisco, de Sinaloa et de Los Zetas prolifèrent et continuent de terroriser les populations. Dernièrement, de nombreux meurtres de policiers ont eu lieu dans cette partie du pays d'Amérique Centrale. Plus globalement, c'est tout le Mexique qui est concerné par la guerre contre le trafic de drogue, qui a déjà causé la mort de plus de 200 000 personnes depuis 2006.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite