Une nouvelle fois, Donald Trump veut prouver qu'il est l'homme de la situation. Tandis que le président est à quatre mois seulement du vote de mi-mandat, voilà qu'il vient de menacer une nouvelle fois son gouvernement. Cette fois-ci, le maître de la Maison-Blanche a menacé d'un "shutdown" si les Démocrates refusent de signer l'accord sur la construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Fer de lance de la campagne du président, cette division entre les deux pays américains n'a toujours pas vu le jour.

Pour imposer sa volonté, Trump tape une nouvelle fois sur la table

Cette fois, c'en est trop pour le septuagénaire. Donald Trump, qui insiste sur l'importance capitale d'une telle construction, ne lâchera rien. Alors que l'édification en bonne et due forme de cette nouvelle frontière met du temps à se faire, le locataire de la Maison-Blanche pourrait bien accélérer le processus. En effet, ce dernier menace de faire fermer les activités gouvernementales si les Démocrates refusent cette nouvelle démarcation.

Dans un de ses tweets, il a affirmé que son pays devait accueillir davantage de "grandes personnes" aux USA. Il a également fait référence à la carte verte dont disposent les résidents permanents dans le pays, arguant qu'il faut instaurer une nouvelle politique, basée sur le "mérite".

Après avoir récemment répondu à la crise des enfants séparés de leurs parents à la frontière américano-mexicaine, Donald Trump refuse de faire une seconde concession, et veut dès à présent retrouver la plus grande fermeté. Son projet de loi anti-immigration, qui inclut la construction de ce mur, pourrait prendre un tournant décisif d'ici peu.

Trump garde en ligne de mire les élections de mi-mandat et 2020

Donald Trump le sait, les élections de mi-mandat qui se tiendront en novembre prochain vont être un véritable test pour lui. Alors qu'il a annoncé il y à peu vouloir se présenter pour un nouveau mandat en 2020, l'homme de 72 ans continue de vouloir faire bonne impression en respectant scrupuleusement ses promesses électorales énoncées lors de sa campagne contre Hillary Clinton.

Pour le moment, Donald Trump ne bénéficie que d'un milliard six cent millions de dollars pour effectuer la construction de son mur. Afin de respecter ses objectifs, il faudrait que l'état américain lui accorde plus de vingt milliards de dollars supplémentaires. Quoiqu'il en soit, le locataire de la Maison Blanche va tout tenter pour arriver à concrétiser l'un des projets phare de sa campagne.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite