Les sprinteurs étaient attendus samedi, à l'arrivée à Fontenay-le-Comte. Cela tombe bien, c'est le meilleur d'entre eux qui s'est imposé en la personne de Fernando Gaviria. Surdoué du sprint, âgé de 23 ans seulement, le Colombien est en effet l'un des maîtres de la dernière ligne droite au sein du peloton. Pouvant compter sur le soutien d'une magnifique équipe Quick Step Floors, Gaviria a levé les bras devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) et Marcel Kittel (Katusha), deux habitués des succès d'étapes sur le Tour [VIDEO]. Pour le Colombien, c'était une grande première : première étape, premier succès et donc premier maillot jaune.

Gaviria - Sagan, une lutte pour le maillot vert

Une tunique distinctive fêtée comme il se doit en Colombie, puisque ce pays n'avait plus connu ça depuis quinze ans et le maillot jaune revêtu par Victor Hugo Pena en 2003, alors coéquipier d'un certain Lance Armstrong.

Pour Fernando Gaviria [VIDEO], l'appétit vient en mangeant. Le Colombien sait qu'il pourrait perdre son maillot jaune dès lundi, lors du contre-la-montre par équipes. Mais pour le jeune sprinteur, l'objectif est ailleurs : il rêve de vert, une tunique pour laquelle Peter Sagan est passé maître. D'ailleurs, le Slovaque a terminé deuxième de l'étape samedi. Entre les deux hommes, la lutte ne fait que commencer.