Tandis que Donald Trump reste embourbé dans sa confrontation avec l'Iran, le président américain pourrait également trouver du fil à retordre sur les derniers renseignements concernant la Corée du Nord. En effet, un mois et demi après avoir la rencontre historique entre lui et Kim Jong-Un, le chef d'état nord-coréen serait en train de recommencer à construire des missiles.

Publicité
Publicité

Cette information, qui provient des agences de renseignements américaines, tient ses preuves via des images satellites de l'usine où a été finalisé le premier missile menaçant directement les Etats-Unis.

USA - Corée du Nord, finalement la guerre en vue ?

Le Washington Post est formel à ce sujet, la Corée du Nord fabrique bel et bien de nouvelles armes nucléaires dans son pays : "Des preuves obtenues récemment [...], indiquent que le travail est en cours sur au moins un, voire peut-être deux, ICBM".

Kim Jong-Un aurait repris la construction de missiles nucléaire, un mois et demi après sa rencontre historique avec Donald Trump.
Kim Jong-Un aurait repris la construction de missiles nucléaire, un mois et demi après sa rencontre historique avec Donald Trump.

Ces missiles, qui ont une puissance intercontinentale, pourraient donc à nouveau menacer les Etats-Unis, et de facto grandement fragiliser l'accord entre Donald Trump et Kim Jong-Un, signé par les deux hommes le 12 juin dernier à Singapour.

Cependant, Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, vient nuancer les récentes déclarations du Washington Post. En effet, l'homme de 54 ans a lui-même avoué il y a peu que la Corée du Nord continuait de produire des matériaux nucléaires.

Publicité

Aucune augmentation du risque à l'échelle mondiale ou même des capacités nucléaires du Royaume Ermite n'est à prévoir, même si ces récents agissements vont continuer d'attirer l'attention dans les semaines à venir.

Kim Jong-Un reste maître du nucléaire malgré la rencontre avec Trump

Toujours selon le Washington Post, ce regain de travail sur de nouveaux missiles n'est en rien une surprise, car Kim Jong-Un et Donald Trump n'ont conclu aucune promesse concernant l'arrêt de la fabrication de missiles le 12 juin dernier.

Ces nouveaux renseignements ne sont donc en rien une menace pour les Etats-Unis.

Qui plus est, la situation semble même en train de s'améliorer. En effet, plusieurs infrastructures ayant servi les sites d'essais pour les missiles nord-coréens ont été démantelées, ce qui conforte davantage l'idée que le processus de paix est bien en marche. Il y a un mois et demi, les deux hommes d'état ont communément signé un accord concernant la dénucléarisation de la péninsule coréenne, sans préciser pour autant les premières modalités de cette coopération.

Publicité

Lire la suite