Donald Trump continue d'affirmer sa stature à l'échelle mondiale. Quelque temps après avoir accepté une rencontre historique avec Kim Jong-Un, leader de la Corée du Nord, le président américain a maintenant confirmé qu'il est prêt à engager un dialogue constructif avec l'Iran. Seulement, dans ce pays du Moyen-Orient, le temps n'est pas à l'entente avec le voisin américain. En effet, le président américain, qui s'est laissé aller une fois encore à plusieurs tweets menaçants envers le pays de 80 millions d'habitants, ne parviendra pas à résoudre le conflit dans l'immédiat.

Publicité
Publicité

Trump calque le dossier nord-coréen à l'affaire Rohani

L'unique point commun entre le Royaume Ermite et la république iranienne est le traitement de Donald Trump à leur égard. Concernant le pays asiatique, le président des Etats-Unis a lancé durant plusieurs mois de grandes menaces à l'intention de Kim Jong-Un, avant de finalement préconiser la paix et le dialogue. Mais cette fois-ci, les choses ne seront pas aussi simples, comme l'a annoncé Hamid Aboutalebi, un proche du chef d'état.

Donald Trump veut entamer des pourparlers avec l'Iran, mais le pays du Moyen-Orient refuse.
Donald Trump veut entamer des pourparlers avec l'Iran, mais le pays du Moyen-Orient refuse.

Ce dernier a affirmé que seul le respect des Etats-Unis à l'égard de l'Iran, couplé à une discussion autour du nucléaire iranien, permettrait de mettre en place des échanges entre les deux pays.

Une semaine tout juste après avoir émis de vives critiques contre l'Iran, Donald Trump a manifesté, durant une rencontre avec Giuseppe Conte, son envie d'organiser une rencontre avec Hassan Rohani sans conditions préalables. Cette confrontation entre les deux chefs d'état aurait pu avoir lieu trois mois après le début des "incidents" liés à l'accord sur le nucléaire iranien. Selon le locataire de la Maison-Blanche, les Iraniens n'honorent pas ce pacte.

Publicité

Lourdes tensions entre USA et Iran

Mais malgré toute la complexité de cette situation complexe, Donald Trump reste confiant sur le futur rôle que lui et son pays vont jouer. Dans une déclaration du 17 juillet, le président américain a prédit que l'Iran pourrait avoir grand besoin des Etats-Unis à l'avenir : "Ils ont des gros problèmes, qu’ils peuvent résoudre, probablement plus facilement s’ils discutent avec nous.".

Le bras de fer entre les USA et l'Iran ne fait que commencer.

Pour le moment, aucun rétablissement de la relation entre les deux entités ne pourra être fait, et Donald Trump sait qu'il ne pourra pas traiter avec Hassan Rohani comme il l'a fait avec Kim Jong-Un.

Lire la suite et regardez la vidéo