Quel camp pourra prendre l'ascendant sur l'autre dans les mois à venir ? Les Etats-Unis et la Chine, qui connaissent une escalade de violence et d'agressivité depuis plusieurs semaines, ne semblent pas pouvoir s'arrêter pour le moment. En effet, l'administration Trump vient de menacer à nouveau son voisin chinois de nouvelles taxes sur des produits d'importation chinoise, cette fois-ci à hauteur de 200 milliards de dollars.

Publicité
Publicité

Cette information, transmise par le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, vient créer de nouveaux remous dans une confrontation déjà lourde de conséquence.

Vers une guerre totale entre les Etats-Unis et la Chine dans les temps à venir ?

Donald Trump ne reculent devant rien, et arguent toujours autant le slogan qui fait sa force depuis maintenant deux ans : "America First". Le président américain, qui n'entretient désormais aucune discussion constructive avec Pékin, a songé à imposer de nouveaux tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d'importations, ce qui ferait passer les taxes de 10 à 25%.

Publicité

Cette potentielle nouvelle initiative a été immédiatement critiquée par le gouvernement chinois, qui appelle les USA à "retrouver la raison".

En effet, Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise, a répondu à la presse en affirmant que cette provocation ne sert qu'à opérer de nouvelles pressions "contre-productives" selon l'homme de 45 ans. Le bras de fer continue entre deux des plus grandes forces à l'échelle mondiale, et aucun camp n'est prêt à céder.

Depuis le mois de mars, les Etats-Unis imposent des tarifs douaniers supplémentaires de 25% sur l'acier, et 10% de plus sur l'aluminium. Il faut désormais ajouter à cela de nouvelles surtaxes douanières, mis en place le 6 juillet dernier, qui ciblent cette fois-ci 34 milliards de dollars d'importations chinoises.

Approche risquée de Donald Trump sur le dossier chinois

En tentant de faire pression sur le géant chinois, Donald Trump essaye d'obtenir gain de cause au plus vite.

L'homme de 72 ans, qui attend "d'obtenir des résultats" de Pékin, ne devrait pas en rester là. Lors de sa déclaration face aux journalistes, Robert Lighthizer a affirmé que ces nouvelles taxes d'importations seraient mises en place afin de "mettre un terme aux pratiques déloyales" de la Chine sur le commerce mondial.

Washington reste ferme sur ses nouvelles intentions, mais Pékin va également avoir son mot à dire.

Publicité

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite