Un siècle après la fin de la Grande guerre, Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont rendus ensemble, ce samedi 10 novembre, à la clairière de Rethondes, dans l'Oise, au nord de la capitale. Les deux dirigeants européens se retrouvés pour une cérémonie de commémoration symbolique visant à remettre la paix au centre des relations entre les deux pays désormais alliés.

Il faut dire que c’est sur la place où fût signé l'armistice du 11 novembre 1918, que le président français a choisi de se poser pour l'avant-dernière étape de son "itinérance mémorielle".

Situé au cœur de la forêt de Compiègne, le lieu avait été choisi par Ferdinand Foch, généralissime des armées alliées, pour être le point d'accueil des négociations avec les Allemands en raison de son ambiance paisible : un lieu qui attire aujourd'hui près de 70 000 visiteurs par an.

Un déplacement très symbolique

Pour ce déplacement historique cent ans après la fin de la première guerre mondiale, l’Elysée a tenu à souligner qu’il s’agissait de « la première fois depuis 1945 » qu’un chef du gouvernement allemand et le président français se rencontraient dans ce qu’on appelle à dessein la clairière de l’armistice.

Marquée par Hitler comme le lieu de la revanche, on atteste au palais qu’il s’agira désormais de la tenir comme « le lieu de l’ultime réconciliation ».

Passage en revue des troupes, dévoilement d’une nouvelle plaque de commémoration, et dépôt d’une gerbe commune auront marqué l’acte des deux dirigeants qui achèveront la cérémonie par la signature du livre d’or au sein du wagon où furent signés les armistices du 11 novembre 1918, et du 22 juin 1940.

Par la suite, Emmanuel Macron pointera la nécessité de se montrer « à la hauteur » des espoirs des survivants de la Grande guerre : « Plus jamais ça ! ».

L’Arc de triomphe pour le 11 novembre

Emmanuel Macron et Angela Merkel se retrouveront également dimanche pour assister à la traditionnelle cérémonie du 11 novembre sous l’Arc de triomphe. Avec Vladimir Poutine pour la Russie ou encore Donald Trump pour les Etats-Unis, une soixantaine d'autres chefs d’Etat et de gouvernement du monde devraient honorés la capitale de leur présence.

La chancelière allemande ouvrira, par la suite, la toute première édition du « Forum pour la paix ».

Pour Paris, le geste hautement symbolique est appelé à témoigner de la réconciliation consommée entre la France et l’Allemagne. Dans le reste du programme, une visite d’exposition consacrée à Picasso au Musée d’Orsay, ainsi qu’un dîner protocolaire devraient réunir dans la soirée les couples Macron, Trump, Merkel, de même que d'autres dignitaires.

Une occasion pour le chef de l'Etat français de réaffirmer sa position sur la scène internationale.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite