Les concours de beauté sont pour la plupart assimilés à des revues sélectives des mœurs de différentes cultures. Ce concept étant relatif, les Miss et Mister demeurent des modèles de société pour les plus aguerris du domaine. Par ailleurs, l'élection Miss Cameroun en est l'illustre démonstration.

Publicité
Publicité

Mademoiselle Ada Régine, en formation pour être gestionnaire d'intendance en Suisse, a été quant à elle, élue première dauphine Miss Cameroun-Suisse 2018.

Cette jeune femme à la volonté inébranlable, est venue pour un court séjour dans son pays d'origine le Cameroun. La Miss est venue en période de fêtes aider les jeunes en manque d'affection et de moyens. Les communautés africaines, notamment les Camerounaises de la diaspora, organisent chaque année, des concours de Miss. Ces derniers se passent dans chaque pays où elles résident.

La première dauphine Miss Cameroun-Suisse (c) Odile Pahai
La première dauphine Miss Cameroun-Suisse (c) Odile Pahai

Une Miss avec le cœur sur la main

Loin de se contenter de sa seule couronne, Miss Ada Régine a de son plein gré, visité quelques villages un peu déconnectés du modernisme des grandes villes. Son périple l'a menée dans la ville de Sangmelima au Sud-Cameroun. Elle va ainsi visiter avec son équipe, deux orphelinats (Agapé et Tendre la main) de la place. La jeune Miss va ensuite procéder à un don à ces jeunes enfants abandonnés. De ses descentes sur le terrain, elle va prendre l'initiative d'établir un projet d'électrification, et de construction de forages dans ces zones un peu oubliées.

Publicité

Par ailleurs, après avoir visionné un reportage à Canal 2 (dans la localité de Songwe), mademoiselle Ada Régine va prendre cette initiative de pouvoir subvenir aux besoins des plus nécessiteux. Face à la presse le 4 janvier 2019, la jeune femme assure être venue au préalable concevoir son projet d'électrification. Elle compte veiller à l'installation des lampes solaires afin d'aider les populations à mieux s'adapter, et surtout d'aider les jeunes étudiants.

La beauté source d'humanisme et de partage

Toutefois, la Miss espère pouvoir revenir chaque année suivre son projet, et travailler avec les pouvoirs publics et l'administration camerounaise. Pour ce faire, Ada Régine prévoit de faire des récoltes de dons en Suisse, et de venir en période de fêtes faire la redistribution. Au-delà du concours de Miss, son opiniâtreté lui vaudra cette assertion de vouloir perdurer vers cette voie de l'humanitaire.

Attachée à ses racines camerounaises, la Miss encourage ses consœurs à faire pareil afin d'éradiquer la pauvreté et la misère.

Publicité

Comme projet, la jeune fille espère continuer dans ce domaine, tout en restant dans le milieu de la mode. Ayant un frère dans l'industrie de la mode, Ada Régine compte donner le change en collaborant avec ce dernier.

Lire la suite