Kevin Spacey a officiellement été inculpé d’agression sexuelle, hier, par le juge Thomas Barrett, du tribunal de Nantucket dans le Massachusetts. L’acteur américain a plaidé non coupable. Il ne s’est en revanche pas exprimé durant l’audience, passant seulement par le biais des avocats qui le représentaient.

Publicité
Publicité

Kevin Spacey risque ainsi jusqu'à cinq ans de prison pour l'accusation d'agression sexuelle "sur personne de plus de 14 ans". Le juge a accordé sa remise en liberté sous caution, et a fixé la prochaine audience au 4 mars. Il est en revanche interdit à la star de la série House of Cards de prendre contact avec la victime présumée, pour éviter toute potentielle tentative d'intimidation.

Série d'accusations

Cette inculpation intervient plus d’un an après que la victime présumée, un homme de 18 ans à l’époque, ait déposé plainte. Ce dernier affirme que Kevin Spacey aurait eu des gestes déplacés alors qu'ils se trouvaient dans un restaurant à Nantucket, en juillet 2016.

Kevin Spacey, inculpé d'agression sexuelle, a été placé en liberté conditionnelle.
Kevin Spacey, inculpé d'agression sexuelle, a été placé en liberté conditionnelle.

Une vidéo, tournée par un serveur du restaurant, confirme les dires de la victime présumée, et est actuellement détenue par les enquêteurs.

Il s’agit de la première affaire traitée judiciairement, Kevin Spacey faisant face à des dizaines d’autres accusations similaires depuis 2017. Deux autres enquêtes sont actuellement en cours, à Los Angeles et Londres; l'acteur ayant été le directeur artistique de The Old Vic, l'un des plus prestigieux théâtres de la capitale anglaise, entre 2004 et 2015.

Publicité

Persona non grata

Une chose est sûre, que Kevin Spacey soit condamné ou non, sa carrière a déjà explosé. Il n'est plus apparu à l'écran depuis les premières accusations d'agressions sexuelles portées à son encontre. Celui qui a été récompensé deux fois aux Oscars pour ses rôles dans Usual Suspects (1995) et American Beauty (1999) est désormais "persona non grata" à Hollywood.

Dans la dernière saison de House of Cards, sortie en novembre, le personnage qu'il incarne, Frank Underwood, est ainsi mort dans son sommeil.

Les producteurs de la série ont pris la décision de ne plus le faire jouer, et d'éradiquer complètement son rôle du scénario. Un choix osé, puisque Franck Underwood était la figure emblématique de House of Cards.

Dans la continuité du mouvement #MeToo, Ridley Scott a décidé "d'effacer" Kevin Spacey de son film Tout l'argent du monde. Le britannique a fait rejouer toutes les scènes ou l'acteur apparaissait par Christopher Plummer. Un choix osé qui a coûté des millions de dollars, mais qui montre l'engagement du producteur sur un sujet si important.

Publicité

Lire la suite