La Musique Bikutsi bien connue pour sa gestuelle et ses instruments est assurément portée vers l'évasion et la découverte culturelle du patrimoine camerounais. Considéré comme un appel aux racines ethniques, le Bikutsi s'est de plus en développé et a fait rejaillir de nombreuses icônes autant sur le plan national qu'international. L'artiste pluridisciplinaire Raphran Le Bantou, vient le démontrer avec son nouvel opus intitulé "Kpwanglang". Tiré de son amour pour les choses bien faites, ce natif de Yaoundé occulte son art à travers ses propres création.

Doué de son originalité à être une personne aux multiples facettes, il se démarque également dans le stylisme (obtient un BTS en 2010), est auteur-compositeur, interprète et danseur professionnel camerounais au delà des frontières. Le mot "Kpwanglang" lui serait venu de son animosité pour le travail bien fait et de son amour pour la diversité culturelle. Dans cette nouvelle chanson, il évoque le côté destructeur, de médisance et du mensonge et prône la paix et le vivre-ensemble en communauté.

Le clip de ce nouveau bébé a été tourné en pleine nature avec une chorégraphie axée sur une gestuelle bien déterminée de la région du Sud. Accompagné de son équipe de danseurs, Raphran Le Bantou est en partie le maître de chaque partition de cette création artistique.

Raphran Le Bantou, la nouvelle coqueluche du Bikutsi

Ayant des paroles épurées, son style musical contrairement a ses pairs dans ce domaine, son style ne véhicule aucun message obscène.

Voulant apporter une touche responsable, Raphran Le Bantou le dit haut et fort, qu'il tient à porter le flambeau de l'art musical camerounais au delà des frontières. Actuellement employé dans l'orchestre du Cabaret Boukarou Lounge à Yaoundé, il s'occupe parallèlement de son atelier de stylisme et de sa musique.

L'artiste originaire du Cameroun se dit être influencé par tous les genres musicaux, mais puise essentiellement son inspiration dans les berceuses africaines.

Fiancé et père de plusieurs enfants, ce jeune artiste de 30 ans a déjà mis un album ("Miroir" 2016-2017) sur le marché. Ayant commencé dans les chorales, il devient rapidement maître de chœur d'une chorale de 2004 à 2007.

Un style bien avisé

Son parcours professionnel demeure parmi ceux des artistes camerounais aux multiples talents. Déjà en 2010 il est retenu dans l'émission de télé-réalité Star 2 Demain dans laquelle il termine en deuxième position.

En 2013 il se présente au concours national de la chanson (Mutzig Star) et termine en troisième position avec un parcours sans faute durant la tournée nationale. Le chanteur de Bikutsi nouvelle génération ne s'arrête pas là, en 2015 il intègre le Cabaret Yaoba de Yaoundé en tant que chanteur de variétés. Ce qui va faire que l'année suivante il soit sollicité comme coach vocal de chant lors de la première édition du festival Caramel.

Toujours dans ce même registre, il sera encore invité en 2017 comme coach vocal de chant lors de la première édition du concours de chant Youbahyou Voice Challenge.

Ses prestations sont également remarquées dans les festivals tels que : Sefedi, Festico, le Fimba ou encore le festival Live and Vibe. Plus connu avec les titres comme "Né pour briller" ou "Awola Asso Ya", le nouveau single "Kpwanglang" promet des étincelles. La musique Bikutsi à travers Raphran Le Bantou s'ouvre manifestement vers une visée exponentielle de son succès.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite