Le Cameroun a fait suite à une annonce particulière de la part du Chef de l'État S.E. Paul Biya lors de son discours au public le 10 septembre 2019. En effet, le pays est traversé par différentes crises notamment la crise anglophone qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO). Pour enfin trouver une porte de sortie à cette défaillance sociétale, le chef de l'État a décidé de convoquer un grand dialogue national en ce mois de septembre 2019.

Au vu des propositions faites lors de ce discours tant attendu, l'homme politique, le journaliste, l'analyste politique et patriarche Charles Atangana Manda, s'est dignement illustré en appuyant cette sortie historique du président.

Celui-ci s'est prononcé de façon sporadique et spontanée à travers une posture de dévouement à l'égard du peuple souverain. Bénéficiant d'un ton et d'un phrasé des plus appliqués, le communicateur politique qu'il représente s'est humblement exprimé sous un transport subliminal et exceptionnel de sa très haute charge, lors du discours. Cette réaction s'est manifestement muée avec l'assentiment de la communauté nationale.

Une sortie patriotique pour le Cameroun

De ce fait, cette sortie événement a été articulée telle une lettre à la poste. Avec comme objectif de trouver une solution conjointe pour la sortie de crise. Déjà la veille, un communiqué de presse avait été signé du Dir du Cabinet Civil de la PRC, Samuel Mvondo Ayolo. Cette annonce, aux relents institutionnels, a laissé entrevoir un manifeste lors de l'exécution de ce discours d'apaisement et de solutionnage de la crise dite anglophone.

Selon Charles Atangana Manda, ca reste une date, une annonce symbolique et un extraordinaire dévouement républicain.

"Cette orchestration prouve amplement que des actions seront finement menées, ceci dans un mélange de sobriété et d'élégance", a continué le Chef Traditionnel dans cette démarche structurée visant sans ambages un dialogue national sans heurts. Par ailleurs, l'élu local et conseiller municipal du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) a de son propre chef voulu susciter et assurer, l'extraordinaire mobilisation populaire.

Cela s'est ressenti tant à l'intérieur, qu'à l'extérieur du pays, et surtout a mis en lumière l'instinct patriotique, de S.E. Paul Biya, en son statut de père de la nation.

Atangana Manda l'homme politique

Toujours dans cette même lancée il va s'appesantir sur l'expression nationaliste de cet attentisme républicain. Pour ce professionnel des médias, cette sortie est un point de départ régi au centre de toutes les attentions et de toutes les attentes des Camerounais.

Mettant sous réserve les injonctions et les prises de paroles d'hommes politiques, d'homos mediaticus ou d'autres experts dans cette frange de crise d'apoplexie médiatique, il absout tout dérapage de leur part. Le Chevalier de l'Ordre National de la Valeur Camerounaise qu'il est, a félicité cette sortie qui se classe dans un volet historique où toutes les forces positives et constructives sont nécessaires au retour à la paix dans le NOSO. Le grand dialogue national qui sera sous la conduite du premier ministre chef du gouvernement Joseph Dion Ngute, verra la participation de toutes les classes sociales du pays.

Le Cameroun qui est un pays multiculturel et regorge d'une pluralité ethnique, demeure un et indivisible dans son ensemble.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite