L’Afrique qui demeure en perpétuelle mutation, offre différentes opportunités pour sa jeunesse dans le cadre du développement. Les ODD (Objectifs de Développement Durable) dans cette phase structurante, cadrent manifestement avec ces évolutions dans la recherche et la conception de structuration fonctionnelle. L’IFORD (Institut de Formation et de Recherche Démographique) et l’ISSEA (Institut Sous-régionale de Statistiques et d'Economie Appliquée) du Cameroun, ont organisé une journée de sensibilisation sur le suivi des ODD en Afrique Francophone. Cette journée a été parrainée par la Commission de la CEMAC.

Cette journée s’est déroulée le 30 janvier 2020 à l’Hôtel Mont Febe à Yaoundé, en présence d’AFRISTAT (Observatoire économique et statistiques d'Afrique Subsaharienne), du projet SODDA (Projet d’appui au suivi des ODD en Afrique), de l’UFPA, du PNUD, de plusieurs partenaires et organismes internationaux et d’environ 250 étudiants. Rappelons que le projet SODDA est financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères Français. Il a pour objectif premier de répondre aux besoins des étudiants. Ceci en termes de qualité et de disponibilité des données statistiques pour la mesure des progrès réalisés dans le cadre de ces réformes.

Les ODD au centre du développement académique

Cette journée de réflexion avait pour but de réceptionner les contours positifs de ces Objectifs de Développement Durable dans un contextuel estudiantin en présence des administrations publiques et des partenaires au développement.

Cette rencontre vise également à promouvoir une approche factuelle en tant qu’outil d’aide à la décision politique pour le développement des différents Etats, notamment ceux d’Afrique Francophone.

« Cette approche permet d’avoir une collecte des données en tant que statisticiens ou même démographe. Ici, nous avons les indicateurs pertinents pour présenter aux décideurs, quels sont les niveaux à atteindre dans cette démarche de politique de développement », a fini le président des étudiants de l’IDORD.

L’Afrique francophone converge vers la recherche de données

Par ailleurs, il est à noter que les Nations Unis ont adopté 17 Objectifs de Développement Durable à l’horizon 2030, pour la protection et la préservation de l’Ecosystème mondial. Au courant desdits travaux, les différents participants ont été sensibilisés sur l’utilité d’un suivi des progrès dans la réalisation des ODD, tout en s’appropriant de ce mécanisme en tant qu’outil d’aide à la décision politique pour le développement des Etats.

A cet effet, les travaux ont débuté avec une présentation de la place des Objectifs de Développement Durable, dans la formation des statisticiens et des démographes présentés par l’ISSEA et l’IFORD. S’en s’est suivi avec ceux de l’Expérience au Cameroun, du Dispositif de Suivi et Evaluation (Architecture, statut juridique et institutionnel, mécanisme de fonctionnement, ressources humaines, matérielles et financières).

« Dans le cadre des ODD, nous apprenons à nos étudiants à calculer les indicateurs, avec la collecte et l’analyse des données », a terminé Pr Hélène Kamdem, Directeur Exécutif de l’IFORD. Selon les experts, cet activateur de développement cherche manifestement à former les cadres dans la sous région, car il serait urgent d’intégrer cette thématique dans les différentes formations.

Ne manquez pas notre page Facebook!