La première session de plein droit (du Conseil Electoral) d'Election's Cameroon (Elecam), comptant pour l'élection législative du 22 mars 2020 dans les régions du NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest), s'est tenue ce 17 mars 2020 à l'immeuble siège sis à Yaoundé. Avant toute déclaration, le président du Conseil électoral Enow Abrams Egbe, a tenu à rendre un vibrant hommage au Dr Adamou Ndam Njoya (président de l'Union Démocratique du Cameroun) décédé le 6 mars 2020 de suite de maladie.

Cet homme politique d'envergure fut l'un des pions de l'histoire du multipartisme des années 1990 au Cameroun. "L'élection du 22 mars 2020, qui je l'espère, doit marquer la fin du processus et consacrer l'avènement de la nouvelle législature, constitue mesdames et messieurs, un défi majeur pour notre pays", a dit Enow Abrams Egbe.

Elecam en lice pour un meilleur rendement

Par ailleurs, il est à noter que le Double Scrutin Electoral (législatif et municipal) du 9 février 2020, s'est tenu sur toute l'étendue du territoire national. Toutefois, quelques irrégularités ont été notées dans les régions du NOSO d'où la reprise de l'élection législative le 22 mars 2020.

Elle concerne notamment six partis politiques et formations politiques en compétition pour les 13 sièges restant à l'Assemblée Nationale. Le président du Conseil Electoral d'Elecam, a donc invité les partis et formations politiques, et les différents candidats dudit scrutin, sans oublier les électeurs, à tous cultiver l'esprit de fraternité, de tolérance, de pardon et de respect mutuel.

Tenant compte de la responsabilité de chacun, celui-ci a demandé à chaque acteur, candidat, parti et électeur de ne point viser une initiative de fraude électorale durant cette période, afin d'avoir un processus électoral crédible et dans un climat de paix.

Une élection législative visant à promouvoir la transparence

Dans son propos liminaire, Enow Abrams a également appelé à la conscience professionnelle et à la responsabilité des hommes de médias dans l'exercice de leurs fonctions de relais de la bonne information aux populations. Il a instruit à ceux-ci de s'abstenir de relayer des propos de nature à alimenter la haine et la violence au sein des communautés.

Les FDS (Les Forces de Défenses et de Sécurité) n'étant pas en reste, le président d'Elecam les a également invités à demeurer vigilants lors de ce processus électoral, afin de pouvoir offrir aux acteurs et aux électeurs, un espace de vote sécurisé.

Les localités concernées sont Elak, Jakiri, Benakuma, Furu Awa, Wum, Zhoa, Bafut, Bali, Bamenda I, Bamenda II, Bamenda III, Santa, Tubah, Andek, Batibo, Mbengwi, Njikwa, Widikum Boffe, Alou, Menji, et Wabane. La liste des bureaux de votes et la répartition des électeurs au sein desdits bureaux a été fixée par Election's Cameroon dans les deux régions (Nord-Ouest et Sud-Ouest).

Ne manquez pas notre page Facebook!