Le Cameroun étant un pays démocratique par excellence en Afrique centrale, il vise objectivement à faire prévaloir ses attributs dans cette initiative électorale. Le double scrutin s'étant tenu le 09 février 2020 dans l'ensemble du territoire national, il a par ailleurs été constaté quelques irrégularités dans les régions du NOSO( Nord-Ouest et Sud-Ouest).

Elections Cameroon( Elecam) étant l'organe en charge d'organiser ce double scrutin législatif et municipal, il a notamment confirmé le succès probant dans une grande majorité des 10 régions du Cameroun. Par ailleurs, dans les régions du NOSO, ce processus électoral sera repris pour plus de transparence et plus de participation des populations.

Pour se faire, Une huitième session de plein droit a donc été convoquée ce 3 mars 2020 dans la salle de conférence de l'immeuble siège d'Elecam, au lieu dit quartier Administratif à Yaoundé.

Une session placée dans un cadre de vigilance

La huitième session de plein droit fut centrée sur la reprise des élections législatives dans les onze circonscriptions des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le président d'Elecam a prescrit aux citoyens camerounais à veiller à ce que ce double scrutin législatif et municipal au NOSO, ne soit pas dans une autre mesure, une source de fracture sociale pouvant engendrer un facteur de remise en cause de la paix et de l'unité nationale.

Il a également proscrit aux acteurs de cette élection d'avoir une vigilance accrue et pointue sans oublier d'avoir un engagement patriotique des plus vindicatif.

Enow Abrams Egbe a ainsi invité l'ensemble des candidats pour cette reprise du scrutin, à mettre l'intérêt principal de la république au dessus des intérêts partisans et individuels des différentes formations politiques en lice. Ce qui concoure éventuellement à faire preuve de respect mutuel dans leur discours et notamment à devoir s'abstenir de tout comportement de nature à mettre en péril l'unité et la cohésion nationale.

Elecam instruit la responsabilité dans les productions médiatiques

En outre, en attendant la convocation du corps électoral par le Chef de l’Etat S.E Paul Biya, Elecam a pris toutes les dispositions matérielles afin d'organiser une élection libre et transparente dans l'ensemble des circonscriptions concernées.

Le président du Conseil Electoral a également remercié les hommes et les femmes de médias qui au cours de ce processus électoral ont fait preuve d'engagement et de professionnalisme.

Il a ensuite instruit à ces hommes de médias, de continuer à se munir de ce comportement responsable dont ils se sont affublés durant le double scrutin législatif et municipal du 09 février 2020. Selon le président d'Elecam, "les hommes de médias doivent avoir plus de rigueur dans le travail, et doivent surtout s'approprier des mesures de responsabilités dans leurs productions médiatiques au cours de cette reprise", a terminé Enow Abrams Egbe.

Ne manquez pas notre page Facebook!