Dans une optique d’avoir de jeunes étudiants diplômés ayant reçu une formation adéquate au Cameroun, l’entreprise Huawei a lancé une compétition dénommée Huawei ICT Academy pour inciter plus de jeunes étudiants à se former et se professionnaliser dans plusieurs domaines du numérique. A cet effet, plusieurs enseignes et Institut de l’Enseignement Supérieur se sont ainsi portées candidates pour participer à cette compétition. Le 19 février 2020, le campus SUPP’TIC (Ecole Nationale supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication) de Yaoundé a reçu la finale de la compétition HUAWEI ICT Academy.

En effet, depuis le mois de janvier 2020, le Cameroun fait partie de la liste des pays concourant à cette grande compétition internationale. Ceci dans le domaine bien précis des talents en TIC dénommé « Cameroun ICT Compétition 2020 ». Celle-ci compte 300 étudiants tous venus des 10 régions du Cameroun. Elle est ainsi organisée dans une phase de concours national (Cameroun), ensuite une seconde phase qui est régionale (Afrique) et enfin la troisième phase qui se classe au niveau mondial (International).

Rappelons que « HUAWEI ICT Compétition » se définit comme un trophée international autour d’un programme de compétition Nationale, Régionale et Internationale. Celle-ci permet aux meilleurs étudiants des universités partenaires HUAWEI ICT Academy, de représenter leurs établissements et leurs pays dans les filières réseaux et télécommunications.

Il est à noter qu'en 2016, Huawei a introduit le programme global de « Seeds for the Future » au Cameroun. Le programme s'est alors étendu dans tout le territoire, avec plusieurs classes sociales représentées et plusieurs formations en Chine. Cette initiative fait partie des activités CSR qui promeuvent la formation et les partenariats dans l'entreprise.

Une finale pour offrir un succès aux étudiants

Suite aux étapes de présélections des candidats qui ont eu lieu les 15 et 18 janvier 2020 dans les villes de Yaoundé et de Douala, les meilleurs candidats sont constitués en équipes de trois. Ceux-ci représentaient tour à tour les établissements avec lesquels l'entreprise est partenaire.

Ces étudiants participent ainsi à ce concours qui tourne autour des talents en TIC.

Il s’agit des établissements tels que : l’ENSP (Ecole Nationale Polytechnique), FGI&IUT (Université de Douala), IUC (Institut Universitaire de la Cote) et SUPP’TIC. Ces derniers se sont manifestement faits une place à la compétition nationale qui s’est tenue ce 19 février 2020, au sein de SUPP’TIC à Yaoundé. Par ailleurs, dans d’autres pays africains également enregistrés pour cette compétition, il s’est également tenu cette grande finale nationale. La prochaine compétition sera éventuellement la compétition régionale en Afrique, le 2 avril 2020 au Caire en Egypte.

Huawei, cet espace ouvert aux réseaux

« Huawei a concentré son énergie à former la jeunesse camerounaise, moteur du développement futur dans le domaine des TIC.

C’est l’occasion pour nous de remercier Huawei et l’encourager pour que les formations de qualité dispensées à SUP’PTIC puissent être bénéfiques pour le Cameroun et la sous-région Afrique centrale. Huawei reste et demeure le leader dans le domaine des TIC. C’est un équipementier compétent et performant sur qui nous continuons à nous appuyer pour la formation de la jeunesse en TIC, et le développement de l’économie du Cameroun », a dit Koukolo Koukolo Germain, Directeur des Affaires Générales et représentant du Ministre des Postes et Télécommunications.

Le Ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur, le Pr Jacques Fame Ndongo, a également transmis ses encouragements, au vu de cette compétition qui se veut structurante et professionnelle.

Il a ainsi félicité la société HUAVEI pour la finale nationale de « HUAWEI ICT compétition 2020 ». Celle-ci est sans nul doute une nouvelle plateforme professionnelle pour les étudiants. Surtout ceux qui manifestent leur savoir-faire et leurs compétences en TIC. Notamment celui qui compte au levier inter-universitaire jusqu’au niveau mondial, qui demeure grandement apprécié au Cameroun.

Selon Jacques Fame Ndongo, cette compétition est surclassée dans une optique où on le propulse comme le premier Jeu Universitaire International en TIC au Cameroun. Il ne manquera d’ailleurs pas d'encourager et d’exprimer sa gratitude pour l’apport important que HUAWEI ait eu à mener au Cameroun à travers ce programme éducatif.

Par ailleurs, selon Huawei, la promotion des talents dans le domaine des TIC favorisera l’expansion économique du Cameroun et même de l’Afrique.

« Etant leader mondial de la téléphonie dans les domaines des télécoms, Huawei va apporter une plus-value pour ces étudiants et permettra naturellement que ceux-ci puissent trouver des emplois et même d'en créer. Cette compétition va certainement s’étendre dans d’autres établissements de l’enseignement supérieur lors du lancement des prochaines compétitions. Nous tenons à remercier Huawei pour cette initiative qui permet aux étudiants de se former en Chine par la suite », a terminé Félix Watching, directeur de SUPP’TIC.

Ne manquez pas notre page Facebook!