La propagation du Coronavirus (Covid-19) étant une réalité et une pandémie qui sévit dans le monde entier, la sensibilisation et l'aide provenant de fonds de solidarité se veulent l'obligation d'être régulés au Cameroun. A cet effet, le Ministère de l'Administration Territoriale (Minat) dans ses attributions de régulation et de surveillance de l'Etat s'est vu faire un communiqué signé du Ministre Paul Atanga Nji (7 avril 2020), concernant ces mesures d'accompagnement reliées aux opérations de solidarité.

Le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) de Maurice Kamto et le PCRN (Parti pour la Réconciliation Nationale du Cameroun) de Cabral Libii, deux formations politiques très actives du Cameroun, ont par ailleurs, lancées des opérations de solidarités individuelles, ceci afin de lutter contre la propagation du Covid-19.

Le Minat a ensuite constaté que certains leaders politiques et quelques associations ont lancés des appels à la générosité publique sans pour autant avoir l'aval de la législation Camerounaise.

En outre, le Chef de l'Etat S.E. Paul Biya, a décidé de la création d'un Fonds Spécial de Solidarité Nationale avec un premier versement de 1 milliards de FCFA. Ce fonds est notamment destiné au financement des opérations relevant de la stratégie de riposte contre le Coronavirus au Cameroun. Jusqu'à ce jour, ce fonds continu d'être fourni par différents donateurs, entreprises, mécènes et même par de simples citoyens.

Le Minat pour une gestion équitable des opérations de solidarité

Paul Atanga Nji face à cette démesure, a tenu à noter que la collecte des fonds en cas de situation de crise ou de catastrophe est encadrée par la loi N°83/002 du 21 juillet 1983, régissant des appels à la générosité publique.

Cette loi est parallèlement suivie du décret N°85/1131 du 14 août 185, fixant les conditions d'octroi de l'autorisation d'appel à la générosité publique.

Pour ce faire, le Minat a invité tous ceux ayant déjà entrepris ces différentes collectes en marge des textes mis en vigueur, d'immédiatement cesser cette activité.

Cela consiste notamment à clôturer tout compte bancaire ouvert dans cette optique et ensuite de rendre compte au Minat dans les meilleurs délais. Ceci, sans préjudice des sanctions prévues par la loi. Il invite ainsi toute personne voulant se soumettre à un quelconque don de le faire en toute transparence, dans le cadre définit par le Chef de l'Etat S.E.

Paul Biya.

Le Cameroun foncièrement engagé dans la lutte contre le Covid-19

Cependant, l'honorable députée Nourane Fotsing du PCRN, qui a également lancé cet appel de fonds de solidarité, a affirmée après la lecture du communiqué qu'elle poursuivrait sa collecte au vue de son immunité parlementaire. Les réactions se sont immédiatement faites ressentir notamment celle de Grégoire Owona, Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale et Secrétaire Général Adjoint du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais).

"Un Fonds de Solidarité a été mis sur pied par le Président de la République. Le MINAT nous en a si bien rappelé la légalité républicaine, suite à des tentatives d'errements de certains députés et leaders politiques.

Il est bon que tous nos efforts convergent vers ce Fonds parce que face à l'ennemi Covid-19, la Nation est une. Les élections et les campagnes électorales sont passées". A-t-il dit le 08 avril 2020 (sur son compte Twitter).

Paul Atanga Nji, demande à toutes les banques commerciales et à tous les établissements de Micro-finances qui auraient domiciliés les comptes desdits Fonds de ces donateurs sans en informer l'instance faitière, de tous les clôturer. Ces comptes ne pourront être réouverts que sur autorisation express du Ministre de l'Administration Territoriale du Cameroun.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!