La communauté Massa de Yaoundé s'est sentie outrée, suite à l'annonce tronquée du décès lié au Coronavirus (Covid-19) du Sous-Préfet de Ngaoui Nadourou Yabana. En effet, le site d'information en ligne camerounais 237online, a publié cette information sans pour autant indiquer la véracité des faits. Décédé le dimanche 17 mai 2020 à Yaoundé, la dépouille de Nadourou Yabana a suscité des interrogations.

Une psychose installée depuis peu dans certaines villes du Cameroun, fait suite à des polémiques concernant cette pandémie mondiale. C'est donc sans surprise que son décès a manifestement été attribué par une faucheuse collée à la Covid-19 dans le site avec ce titre : « Cameroun - carnet noir : Mort de Yadourou Yabana, sous-préfet de Ngaoui du Covid-19 ».

Fort de cette dénomination mensongère qui a heurté les ressortissants de sa région d'origine, notamment la communauté Massa de Yaoundé, un droit de réponse a immédiatement été exigé de ce site d'informations, qui est par ailleurs très visité.

La quête acharnée d'une formation sanitaire pour le Sous-Préfet

Sous-préfet de l’Arrondissement de Ngaoui, dans le Département du Mbéré (région de l'Adamaoua), Nadourou Yabana fut auparavant Sous-préfet des Arrondissement de Zina dans le Logone et Chari, puis Bogo dans le Diamaré. Selon les recoupements, il a fait un malaise et est aussitôt transporté à Meiganga, pour ensuite être conduit à l'hôpital régional de Ngaoundéré.

Malheureusement, cette structure hospitalière n'a pas le matériel adéquat pour le patient ayant subi ce choc.

Il sera ensuite évacué pour la Yaoundé avec l'accord du gouverneur de la région de l'Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar. A son arrivée dans la capitale politique (14 mai), le Ministère de la Santé (Minsante) via son délégué régional du centre, le Ministère de la Jeunesse (Minjec) vont aider cet administrateur civil à faire le tour des formations hospitalières (Jamot, Garnison Militaire, hôpital central...

) pour une bonne consultation.

Entre Covid-19 et affection naturelle

Ces formations hospitalières visitées, étaient pour la plupart occupées par un grand nombre de patients, ce qui a conduit le Sous-Préfet à la Clinique le Jourdain. N'étant pas une clinique de prise en charge du Covid-19, comme semblent le penser un certains nombres de personnes, il lui a parallèlement été diagnostiqué un AVC (Accident Vasculaire Cérébral).

Nadourou Yabana est directement opéré en urgence, mais son état va se détériorer après l'opération qui fut pourtant une réussite.

C'est ainsi que le 17 mai 2020, à 5H30 minutes, tel qu'il est rédigé dans le certificat de genre de mort en possession de sa famille, le Sous-Préfet Nadourou Yabana est mort « des suites d’affection naturelle ». La communauté Massa de Yaoundé ayant en possession une copie dudit document, a tenu à clarifier cette mésentente et fausse information, faisant état d'une maladie qui lui a été attribuée (Covid-19) dans le site d'informations camerounais 237online. Rappelons que le 29 avril dernier, il était encore au four et au moulin dans la lutte contre le covid-19 dans son département d’origine, à travers le combat qu'il menait depuis le 3 avril, avec l’Equipe mobile d’animation populaire, urbaine et rurale (Emapur) en compagnie du Minjec et du Minsanté.

Toutefois, la communauté Massa de Yaoundé (dont était membre le défunt) reste disponible pour toute information visant à clarifier les faits et aussi pour d'éventuelles informations.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!