La lutte contre le Coronavirus (Covid-19) au Cameroun est engagée dans toutes les 10 régions du pays. Les pouvoirs publics ont mis en place des mesures de protection et de sensibilisation, pour aider à combattre cette pandémie mondiale. La situation du Covid-19 est de 2267 cas confirmés, de 994 cas actifs, de 1021 cas guéris et de 108 décès.

Faisant suite à cette évolution quelque peu ascendante, une unité nommée "Unité Covid-19 de la Société Civile" a vu le jour ce 24 avril 2020 à Douala. Plusieurs signataires ont en effet donné leur accord dans le but de mettre en place une stratégie bien implantée dans différentes zones où cette unité interviendra.

Ladite unité est assimilée à l'organisation société civile (OSC), dans son sens le plus large possible et constituée d'associations, de communautés religieuses, de partis politiques entre autres. Ses objectifs sont pluri-fonctionnels, et consistent à renforcer la prévention, à renforcer la communication sur les mesures barrières, ou encore à apporter un appui dans l'acquisition du matériel de protection.

Une unité salvatrice auprès des communautés

Placée sous la présidence Monseigneur Samuel Kléda archevêque métropolitain de Douala, cette nouvelle organisation sociétale invite donc tous les acteurs des OSC, qui mènent des actions de lutte contre la pandémie, à prendre attache avec l'Unité Covid-19 de Société Civile, ceci afin de permettre une meilleure coordination et un renforcement éventuel de ses activités sur le terrain.

Cette unité donnera une conférence de presse dans le but de préciser son plan d'action et de prendre contact avec les autres acteurs agissant contre le Coronavirus, tout en renforçant simultanément le combat contre la pandémie.

Il faut rappeler que parmi les signataires, de cette nouvelle unité, se retrouvent les personnalités bien connues des instances sociétales au Cameroun.

Il s'agit de Kah Walla (présidente du CPP et membre de Stand Up for Cameroon), Ali Mohamadou (Imam prédicateur, Président Départemental du Conseil des Imams dignitaires musulmans du Wouri), Ebot Jones Ayuk (Président East-Mungo Presbytery Pastor Presbyterian Church Bonaberi), ou encore Philippe Nanga (coordonateur de la plateforme des OSC du Littoral).

La liste se termine avec Oumarou Haman (Imam de la Grande Mosquée de Bonaberi), Bernard Hona Tonye (Recteur Cathédrale de Douala, Justice et Paix), Albert Moutoudou (Président UPC Manidem et membre de Stand Up for Cameroon) et enfin de Mgr Samuel Kleda.

Un prompt engagement de la société civile

La présidente du CPP (Cameroon People's Party) Edith Kah Walla, en est la coordinatrice, et cette nouvelle plateforme tient à collecter les informations sur quelques indicateurs clés, à mener des actions de plaidoyer pour améliorer la prise en charge, ou à mettre en place un système de suivi citoyen sur la distribution du matériel. Cette unité compte également mettre en relief les initiatives de la pharmacopée traditionnelle pour la prise en charge des patients du Covid-19.

Il faut noter que Mgr Samuel Kleda s'est investi dans cette dernière mesure et a affirmé avoir guéri plus de 200 cas atteints du Coronavirus au Cameroun. Il vient d'ailleurs de recevoir un don de 50 millions de FCFA de la part du PDG du groupe l'Anecdocte Amougou Belinga, afin de pouvoir continuer dans cet usage de la médecine traditionnelle. Estimant que le gouvernement ne peut pas mener ce combat seul, cette unité nouvelle compte notamment s'impliquer dans la gestion matérielle et efficiente de cette crise sanitaire, tout en respectant l'application des mesures barrières et celles édictées par l'Organisation Mondiale de la Santé.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!