La 43e journée internationale des Musée a été ponctuée sur plusieurs aspects avec une incidence systémique bien affrétée et ayant pour thème "Musée pour l'égalité : Diversité et Inclusion. Célébrée au Cameroun dans une emphase de restitution et de préservation du patrimoine national, le Ministre des Arts et de la Culture (Minac), Pierre Ismael Bidoung Mkpatt, notamment félicité les promoteurs de musées pour leur engouement et leur promptitude dans cette conservation de la richesse culturelle camerounaise. Cette journée se célèbre chaque 18 mai dans le monde.

Le président de l'ICOM (Conseil International des Musées) Cameroun Christian Nana Tchuisseu, a pour sa part évoqué la recherches des moyens novateurs et de pouvoir s'attaquer aux problèmes sociaux et aux conflits contemporains.

Selon ses prérogatives, la notion de paix étant très importante, ill est primordial de construire un espace commun de compréhension basé sur l'échange et les dialogues culturels. Ainsi les musées auront le pouvoir de contribuer grandement à promouvoir la quête d'une paix réelle et durable.

Les Musées revisités dans un ascendance socio-culturelle

"Avec la thématique choisit pour cette journée qui est : 'Musées pour l'Egalité : Diversité et Inclusion', cette célébration internationale des musées pour l'année 2020, permettra de prédéfinir un point de rencontre pour les musées et la société civile au sens large du terme. Cette célébration n'est pas simplement destinée à cette entité mais elle est aussi une lecture de chaque personne qui reflète l'histoire de ces endroits uniques d'échanges et de savoirs dans un environnement bien prédéfini. La journée Internationale des Musées permet également de mettre en exergue les étudiants curieux et les conservateurs passionnés. Elle met aussi en relief les amateurs d'art, et les gardiens de l'histoire momentanément engagés et ceux des visiteurs occasionnels dans leur posture de découverte et d'apprentissage. Comme nous le dit si bien la Présidente Internationale de l'ICOM Suay Askoy.

A travers ce thème, nous voyons aussi ici notre patrimoine naturel et sa biodiversité exceptionnelle.

Elle traite de notre mémoire commune et de la diversité qui nous unit dans nos différences. Elle interroge le rôle des Musées dans la société d'aujourd'hui, qui est entrain de changer de façon évolutive." s'est exprimé Christian Nana, président de l'ICOM Cameroun et parallèlement Directeur du Musée La Blackitude à Yaoundé.

Christian Nana opte pour un parallélisme de coopération entre les musées

Selon cette autorité des musées, il faut passer d'institution auparavant statique, à plus de mobilité et de créativité axés sur le public, axés aussi sur des communautés avec des programmes et activités flexible, adaptables et mobiles.

Christian Nana dans son propos final a terminé en évoquant sa présence à la dernière Conférence Générale de l'ICOM, qui s'est tenu du 1er au 7 septembre 2019 à Kyoto au Japon. Cette conférence internationale, aura permit d'obtenir un nouveau poste électif via sa contribution en tant que Vice-président International du Conseil Consultatif de l'ICOM.

Cette élection a parallèlement été remportée avec les voix de plus des deux tiers des membres de la communauté mondiale réunie à cet effet, durant cette assemblée internationale. En cette période de propagation de Coronavirus (Covid-19) au Cameroun, le Directeur du Musée La Blackitude a préconisé l'application des gestes barrières prescrites par l'Organisation Mondiale de la Santé et celles édictées par le Chef de l'Etat S.E. Paul Biya.

Le Musée dont il a la direction est par ailleurs équipé de tous le matériel nécessaire à pour lutter contre cette pandémie réservée au personnel, aux visiteurs et aux agents d'entretien.

Ne manquez pas notre page Facebook!