La rentrée scolaire s'est déroulée sous bonne escorte le 01 juin 2020 au Cameroun, avec l'application des mesures édictées par le gouvernement et les recommandations proposées par l'APEE (Association des Parents d'Elèves et Enseignants). Le Lycée Kongola de Maroua s'est par ailleurs appliqué à mette en application ces différentes recommandations données par le Chef de l'Etat S.E. Paul Biya pour une rentrée effective et sans heurts.

Sachant que la pandémie de Coronavirus (Covid-19) continu de sévir dans l'ensemble du territoire national. Kakou Firissou André, Proviseur du Lycée Kongola a tenu à donner quelques éclaircis a tenu à donner quelques éclaircis concernant cette reprise des cours destinés uniquement aux classes d'examens.

La discipline, la responsabilité de chaque élèves et le respect des gestes barrières n'ont pas été négligés dans cette capitale de l'Extrême-Nord du pays.

Une effectivité en rangs serrés pour le Lycée de Kongola

"La rentrée des classes s'est passée le plus naturellement possible, car c'est de notre responsabilité d'encadrer et de conduire nos enfants vers les examens officiels, malgré l'évolution de la maladie qui prend des proportions énormes. Nous enseignants sommes des soldats, malgré la guerre déclarés, on doit aller au "front" combattre, comme le font les soldats aux NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest) à l'Extrême-Nord, où encore le personnel de santé dans les hôpitaux. Les difficultés sont réelles par ce que nous évoluons désormais dans un environnement nouveau, le respect des mesures barrières contre la propagation de la Covid-19.

Par ailleurs, les difficultés majeures ont été sur le plan matériel (lave-mains, savons, gels hydro-alccoliques, masques, thermo-flash...). Ces difficultés ont été atténuées par des apports divers et principalement par l'APEE. Je voudrais marquer ici ma reconnaissance au Président de l'APEE et à toute son équipe. L'autre difficulté majeure se situe sur le plan des infrastructures, le manque de salles de classe, car en respectant le principe de 24 élèves par classe, nous nous sommes retrouvés avec 27 divisions alors que nous n'avons que 21 classes physiques. Ce qui nous a amené à à adopter le système de mi-temps, les classes de 3es et de 1ères passent en matinée et les Terminales en après-midi, avec un quota horaire quotidien de 5 heures". A renchéri le proviseur.

Une reprise des cours tournée vers une vigilance extrême face au Covid-19

Selon le Proviseur, il n'y a jamais de risque zéro, et il compte avec son staff enseignant, à mettre en application ces différentes mesures barrières édictées par le gouvernement jusqu'à la fin, car c'est le devoir qui lui incombe en tant que chef d'établissement.

Le gros risque de contamination ou de diffusion massive de la maladie peut ne pas forcément venir de l'établissement, car de ce côté, le corps enseignant du Lycée Kongola, fait le maximum pour éviter la promiscuité.

Dans l'établissement qu'il dirige, les enseignants accueillent les élèves dès qu'ils sont dans un rayons de 100 mètres autour de l'établissement, et ils sont aussitôt conduits dans les salles après le lavage des mains et ne peuvent ressortir qu'après les 5 heures de cours.

Néanmoins, l'enseignant de la 3e heure est instruit pour une pause de 5 minutes en salle. En outre, certains élèves, avec la permission des enseignants peuvent sortir se détendre ou aller aux toilettes, dans ce cas ils sont rapidement pris en charge par les Surveillants Généraux, Conseillers d'orientation, enseignants d'EPS ou Surveillants de Secteur qui ratissent et ceinturent la cour et l'environnement immédiat de l'établissement.

"C'est pour vous dire que le mal peut ne pas venir de nous, nous faisons le maximum pour mettre à l'abri du danger nos enfants. Nous avons un système de mi-temps pour encadrer 663 élèves concernés par les examens officiels :

  • 276 au BEPC, répartis dans 11 divisions
  • 245 au probatoire avec10 divisions
  • 145 au baccalauréat, casés dans 6 salles.

Les élèves qui sont accueillis le matin, après le lavage des mains, sont conduits immédiatement dans les salles de classes. Ceux ayant 5 heures de cours se font sans interruption, mais les élèves ont individuellement droit à des pauses réglementées par l'enseignant de salle et le personnel qui est dans la cour. Chaque pause ne peut excéder 5 minutes. Avant la fin des 3 premières heures de cours, l'autorisation de sortie des élèves est une exception. Le port du masque est obligatoire dans les salles de classe ainsi que dans la cour. Pour les 3 premiers jours de cours, un seul élève, en Terminale D, est venu sans masque et aussitôt l'établissement lui en a fourni un".

A terminé Kakou Firissou André.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Suivez la page Anime
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!