Vivant selon ses attributions énergétiques liées au monde de l'art, Wise Atangana, artiste vivant à Ottawa (Canada) et originaire du Cameroun, a sorti son album intitulé : "Justice for Peace - Black Lives Matter", ce 11 septembre 2020. Poète slameur et jouant de plusieurs instruments, cet artiste a voulu faire la différence en mettant en exergue la vivacité des artistes dits de couleurs et leur originalité en évoquant le concept "Black Lives Matter".

En effet, suite au décès tragique de George Floyd, des revendications ont été prononcées dans de nombreux états et pays afin d'éteindre cette montée du racisme anti-noir.

L'objectif de la sortie de cet album est également de pouvoir amasser 100 000 dollars dans le but d'aider à construire un centre culturel afro-noir au centre-ville d'Ottawa. L'artiste originaire du Cameroun compte parallèlement vendre mille paquets de CD pour 100 dollars chacun. Avec cela s'ajoutent un CD, un album numérique et un billet pour un concert en ligne.

Wise Atangana brise les codes du racisme anti-noir au Canada

Dans ses prévisions, le Centre ouvrira en janvier 2021 et comprendra un studio de production audio-vidéo professionnel et un espace de travail collaboratif avec les jeunes Canadiens noirs. Ces derniers pourront mettre en lumière leur identité culturelle et développer des compétences créatives, artistiques et entrepreneuriales, dont ils auront besoin pour s'exprimer.

Ayant organisé une conférence de presse le jour de la sortie de l'album, Wise Atangana a insisté sur le fait que chaque canadien sans distinction de race, d'ethnie ou de religion avait le droit de vivre et de s'épanouir librement dans la société. Cet album est un appel contre le rejet de l'autre, la xénophobie et le racisme au Canada et même dans le monde.

"Le racisme est un problème économique et un problème éducatif. C’est pourquoi nous devons investir dans l’éducation et les opportunités qui profitent aux enfants et aux jeunes noirs, et promouvoir une culture d’appropriation dans les communautés noires. Ailleurs, les Noirs réussissent parce qu'ils disposent d'un espace physique et visible pour travailler et collaborer les uns avec les autres", a-t-on pu lire dans le site internet d'informations Ottawamers.

La ségrégation raciale mise en relief dans cette nouvelle sortie

Se sentant comme un citoyen du monde, l'artiste dont la "multifonctionnalité" ne souffre de rien, s'est ensuite illustré en affirmant qu'il se battra toujours pour que les droits humains soient respectés dans le monde. Son album qui diverge avec plusieurs sonorités et plusieurs styles musicaux est un ensemble de textes assez persuasifs et indicateurs dans cette flambée de maux qui minent la société au travers du racisme ambiant.

La mission du centre sera en premier ressort d’enseigner aux jeunes noirs comment utiliser l’art, la créativité et la technologie pour créer des opportunités et déconstruire les stéréotypes contre le racisme anti-noir au Canada et partout dans le monde.

Cette prérogative se fera simultanément par le développement de programmes de construction identitaire, de mentorat et de développement entrepreneurial et artistique.

Ne manquez pas notre page Facebook!