#LVMH, le numéro un mondial de l’industrie du luxe, a indiqué la nomination du styliste à la direction de la création artistique et de l’image pour la marque #Céline. Le quadra à l’allure androgyne va superviser toutes les collections et va faire naître une ligne masculine pour la marque de luxe. Maroquinerie, accessoires, parfum constituent autant d’artisanats qu’Hedi Slimane pourra venir réinterpréter de sa patte ultramoderne la griffe éponyme française. Céline Viapana chaussait les petits pieds des enfants à la fin de la Seconde Guerre, puis elle en a façonné pour des pieds plus grands, avec des talons plats : des mocassins. Quinze ans passés, le parfum, la maroquinerie et enfin le prêt-à-porter ne tarderont pas de susciter la curiosité de la jeune bottière à succès.

Hedi Slimane succède donc à la Britannique Phoebe Philo qui a épuré les lignes et les matières de la griffe française pendant 10 ans. La marque à l’élégance sobre, casual, sport ou chic, mais toujours consensuelle selon toutes les générations, s’offre un styliste de mode surdoué au parcours prestigieux.

Hedi Slimane et Dior

Âgé de 24 ans, le jeune photographe à l’esprit novateur débute chez Louis Vuitton (1992 à 1995). Il parvient à la tête des créations masculines pour Yves Saint Laurent en 1997. Il en part après le rachat de la griffe par la holding Gucci du groupe Kering, 2e entreprise, à l’échelle mondiale du luxe, pour rejoindre la maison Dior et en devenir le directeur artistique de la collection homme.

De 2000 à 2007, le personnage au costume noir dépareille et assemble des vestes en daim matelassé blanc et des cols roulés avec des coudières en cuir. Passionné de musique et touche-à-tout, il compose les bandes-son de ses défilés, de l’école du Louvre, il a gardé « l’œil » du photographe, il saisit les gestes et les positions de la jeunesse qu’il observe dans la rue. Dés 2003, il accepte aussi le poste de directeur artistique des parfums hommes et, intéressé par la décoration intérieure, il prend alors en charge l’élaboration et l’architecture des boutiques. Hedi Slimane choisit de ne pas renouveler son contrat. Il quitte la France en 2007 et s’installe à Los Angeles, aux États-Unis pour assouvir son éternelle passion pour la pellicule. Le Rock’n’roll créateur habille des stars mondiales : Iggy Pop, Keith Richards, David Bowie [VIDEO] ou Mick Jagger. Il va imaginer les costumes androïdes des Daft Punk, et réaliser des séances photo où vont poser Courtney Love et Lady Gaga, entre expositions et écriture d’ouvrages à propos de ses clichés et la musique.

Hedi Slimane et Yves Saint-Laurent

Entre 2012 et 2016, Heidi Slimane se tourne vers son ancien employeur et transforme la maison Yves Saint-Laurent : il rassemble une clientèle plus jeune et multiplie par trois les ventes en seulement quatre années. Le photographe va imposer son style et son univers. De manager de collections pour les lignes hommes, il va se hisser au rang de directeur artistique. Son regard bleu pétillant d’intelligence, son allure comme jaillie de l’œuvre « le Voyageur contemplant une mer de nuages » du peintre allemand Caspar David Friedrich, sa rigueur et son travail acharné vont séduire Pierre Bergé. Les femmes qui ont adoré les smokings et les Sahariennes de l’enseigne vont s’arracher les petites vestes raccourcies et étroites aussi sensuelles que rares du couturier. Il conduira la collaboration à son terme. Le temps de gagner son procès contre Kering pour rupture abusive de contrat. Le styliste surdoué reprend ses planches à dessin pour la marque française au double C. L’homme à la personnalité [VIDEO] humble et silencieuse demeure un professionnel aux talents multiples qui prône les valeurs de la liberté et d’indépendance. #HediSlimane