À la suite des révélations de la chaîne américaine CNN concernant le trafic des migrants, une vague d’indignation s’abat sur le monde. Des appels à manifester devant toutes les ambassades libyennes sont lancés même par des célébrités comme Booba, Alpha blondy ou le célèbre Omar Sy. Non seulement pour s’insurger contre cette ignoble pratique mais aussi pour accompagner la manifestation jugée d’inégale qui eu lieu le samedi 18 Novembre à Paris avec comme un des leaders le célèbre animateur Claudy Siar. Face au silence des chefs d’Etats européens mais aussi africains, nous nous posons la question de savoir à quels niveaux se situent les responsabilités.

Une vieille pratique

40 ans après les Etats Unis d’Amérique, la France abolissait l’esclavage en 1848 dans toutes ses colonies. Une page sombre de l’histoire de l’humanité allait commencer à être tournée. Mais ce que les livres ne nous disent pas, et que surtout aucun journal n’a jamais dit c’est que cette pratique a toujours continuée sous plusieurs formes. Et même sous sa forme la plus célèbre dans certaines contrées notamment l’Afrique du nord. Nous ne reviendrons pas ici sur la traite des noirs vers les pays d’Asie, ni les marchés à peine clandestins de noirs vers le Moyen Orient. Non nous n’avons pas assez de mots pour parler des pratiques indignes, pour nous, mais tolérées, acceptées voir même cautionnées par la tradition en Mauritanie. Non nous resterons centrés sur cette divulgation qui vient mettre en lumière une « nouvelle » pratique de vente d’esclaves.

Top vidéos du jour

Nouvelle par le type de la « marchandise ». Car en effet, les Hommes autrefois vendues étaient soit des prisonniers de guerre ou des prisonniers tout court, des fermiers ou paysans capturés, des enfants de famille pauvre, des femmes en quête d’un rêve. Aujourd’hui la triste marchandise est constituée de pauvres humains partis de chez eux pour un avenir meilleur. Ceux là qui s’embarquent dans un périple inhumains avec une fin incertaine pour fuir un lendemain certainement noir qui les attendrait chez eux. Comment la Libye s’est elle retrouvée plaque tournante d’un tel marché de la honte ? Qui sont les responsables d’une situation aussi cruelle nous rejetant dans des années sombres de l’histoire de l’humanité ?

De migrant à esclave

C’est un processus pas si difficile à comprendre mais il faut avant tout se départir de ses aprioris. Car il faut voir ces migrants autrement qu’à la manière du commun des européens, autrement qu’à la manière dont les médias les dépeignent. Les « migrants » ce n’est pas une masse de personnes, sans tête, qui n’a pour but que d’envahir l’Europe et prendre les emplois des européens.

Non les migrants c’est chaque personne avec son histoire, avec un père, une mère, parfois un enfant qui l’aiment. C’est peut être un jeune centrafricain forcé de prendre les armes par la milice d’à coté qui préfère fuir vers un supposé « eldorado ». C’est peut être une adolescente enceinte après avoir été violée par des rebelles soudanais, forcée de vivre dans son village ou elle est responsable de la honte sur sa famille. Les migrants sont des personnes comme vous et moi qui ont une histoire propre à eux et qui surtout subissent les conséquences des politiques africains qui n’ont pour but que de servir l’intérêt des dirigeants européens. Dites vous donc que ces migrants fuyant des conditions engendrées par certaines multinationales européennes, se retrouvent prisonniers dans un premier temps et esclaves dans un second. De migrant à esclave il n’y a que peu de circonstances.

Il faut d’abord prendre en compte que la Libye a été déstabilisée par la France et les USA avec comme chef de file Nicolas Sarkozy dans le silence total des Etats africains. Avec toutes les conséquences que cette intervention, mal préparée, a eu sur l’Afrique. A savoir entre autres l’état de déliquescence de la politique libyenne avec ces 2 gouvernements, la crise du Mali, les nouvelles cellules djihadistes de la région, …..

Ensuite se rendre compte des pratiques barbares des policiers libyens (toutes les vidéos que ces derniers publient sur internet tout fier) et de leur considération pour l’Homme noir.

Enfin il faut savoir que l’UE a décidé de récompenser la Libye pour chaque migrant intercepté. Faisant ainsi de ce pays une barrière protectrice pour l’Europe et un véritable camp de concentration pour migrants.

A qui profite le crime ?

Cette situation aussi triste soit elle profite aux pays membres de l’UE qui ont si peur d’être envahis par les migrants. Ces pays européens ont une grande part de responsabilité dans ce drame et il est important de le souligner comme le pense Zeid Ra'ad, le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme. La communauté internationale est pointée du doigt et la Libye devrait faire une enquête pour laver son nom. Mais lequel des Etats libyens devrait le faire ?

Nous avons vu le président Macron courir au chevet du Liban en se rendant en Arabie Saoudite pour calmer les envies de guerres des 2 pays. Et recevoir le ministre démissionnaire libanais Saad Hariri à Matignon. Mais pas une seule enquête prévue sur cette sombre affaire. Pire encore les médias occidentaux passent sous silence ce marché funeste. Pas une seule ligne dans certains journaux, n’eut été la manifestation réprimée du Samedi 18 Novembre dernier à Paris, la « nouvelle traite des noirs » serait passée entièrement sous silence.

Norbert Zongo disait « La pire des choses ce n’est pas la méchanceté des gens mauvais mais le silence des gens bien »