En réaction à la diffusion des images d'une vente aux enchères de migrants réduits en esclavage en Libye, un collectif a appelé à se rassembler devant l'ambassade de Libye à Paris ce samedi 18 novembre. Plusieurs associations et personnalités françaises avaient relayé les appels à manifester comme le footballeur Didier Drogba, l'ex Miss France Sonia Rolland, ou encore le comédien Omar Sy. Une manifestation non autorisée par la préfecture de Police de Paris a bien eu lieu hier pour

Le rassemblement illégal dégénère

Plus d'un millier de personnes ont improvisé un cortège samedi midi pour se rendre devant l'ambassade de Libye.

"Non à l'Esclavage !" s'écrient les manifestants qui se dirigent vers les Champs-Elysées pour rejoindre le second site diplomatique du pays. Rapidement, la manifestation a été "encadrée et sécurisée", mais les forces de l'ordre gardent en tête le caractère illégal de ce rassemblement. Des tensions ont commencé à se faire ressentir entre le cortège de police et les manifestants. La police n'a pas hésité à utiliser des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser la foule. Dans les rues et sur les réseaux sociaux, la planète s'indigne contre le sort réservé aux migrants en Libye !