C'est un constat que n'importe quel suiveur de Football a pu constater lors de la rencontre de l'Equipe de France face au Pérou : un abandon total d'ambitions offensives des Bleus [VIDEO] lors de la seconde mi-temps alors qu'ils menaient 1-0 sur un but de Kylian Mbappe en première période. Alors que lors du premier match, on avait également vu du moins bon en attaque, on peut se demander si la stratégie est une bonne idée pour la suite de la compétition.

Aucune incursion dans la surface pour la France

A partir du moment où l'Equipe de France a su débloquer le compteur, on a vu quelque chose qu'on aime pas voir au football.

Ainsi, après le repos, les incursions dans la surface de réparation péruvienne ont été rares voir même inexistant (aucune action dangereuse d'ailleurs), se contentant juste de conserver le score.

Alors oui, on peut mettre en avant la solidité défensive, mais quand on connaît l'ambition finale des Bleus, celle de remporter la coupe du monde, ce n'est pas très convaincant de voir la France sans aucune ambition sur le plan de jeu.

On le sait tous, l'Equipe de France a largement les moyens de dominer le match de la tête aux épaules, mais non, voir le Pérou dominer la deuxième mi-temps, être sous le coup d'une égalisation en laissant la balle à l'adversaire le tout sans pouvoir rien répondre paraît satisfaisant pour le sélectionneur. Alors certains dirons que c'est la marque de fabrique de Didier Deschamps [VIDEO], il veut avant tout gagner plutôt que plaire que si les Bleus vont au bout, on ne pourra rien lui reprocher. C'est vrai, mais il sera intéressant de voir comment se comporteront les Bleus et le choix de l'entraîneur lorsque le niveau montera.

Top vidéos du jour

Une progression inexistante depuis 2014?

Le potentiel offensif de l'Equipe de France est énorme et beaucoup de pays jalouse l'Equipe de France pour cela. Mbappe, Griezmann, Fekir, Dembélé, Lemar, Giroud, Thauvin sont des attaquants avec une qualité folles : "Il y a du talent dans cette équipe, devant on a de la technique, de la rapidité, de la vivacité. Il y a absolument tout", s'était notamment enthousiasmé Benjamin Pavard lors d'une conférence de presse. Mais de tout ça, on a encore rien vu. Que ce soit contre le Pérou ou contre l'Australie et même depuis quatre ans. On a l'impression d'être plus fort, d'avoir encore plus d'atouts mais de ne rien montrer dans la progression depuis le mondial 2014, c'est assez déconcertant il faut dire.