Publicité
Publicité

Le slogan Straight Edge est : I'm better than you ce qui signifie être supérieur à autrui. Alors c'est quoi le mouvement straight edge? Bien avant de devenir un gimmick de catch à la WWE utilisé par l'ancien catcheur Cm Punk, c'est à la base une culture et un sous-genre musical du punk hardcore. Les conditions ? Pas d'alcool, pas de cigarettes, pas de drogues, pas de drogues médicamenteuses/récréatives et pas de promiscuité sexuelle. Le terme a été adopté et popularisé à partir de la chanson Straight Edge du groupe de punk hardcore des années 1980 Minor Threat.

Publicité

D'où ça vient ?

Le straight edge émerge au milieu des années 1980 à partir de la scène hardcore. Il fut un temps où les matras du genre "Sex drugs and rock'n'roll", "Live fast die young", "Carpe Diem", "Living for the moment" étaient bien plus que de simples matras mais de véritables choix de vie. Cependant on ne pense pas tous pareil et certains aiment le punk, la musique punk, l'idéologie, ils décident donc de se rebeller.

C'était une réaction directe au dévoiement de la révolution sexuelle, à l'hédonisme destructeur (qui est toujours d'actualité...) et aux excès associés au punk rock (overdoses, viols sur mineurs et jeunes femmes, mort subite, alcoolisme, vandalisme, cocktails explosifs de drogues, LSD à outrance et surtout...

la cocaïne et l'héroïne). Pas de drogues et d'alcool pour les raisons précédemment citées, en effet consommer ces stupéfiants est non seulement nocif pour soi mais cela a également des répercussions sur les autres. Face à la difficulté du quotidien, il est bien trop facile malheureusement de se tourner vers ces "solutions" destructrices aux effets éphémères, s'acheter une personnalité qui ne durera que quelques heures pour finalement se retrouver au fond du saut.

Lorsque l'on est Straight Edge, le mot d'ordre est 'non'

Bien que la promiscuité sexuelle est interdite dans le mouvement straight edge, certains s'y opposent estimant qu'il est humain et naturel d'avoir des relations sexuelles avec X ou Y pour son bien-être.

Publicité

Certes on vit dans une société où règne la liberté sexuelle et le libertinage mais que l'on soit un homme ou une femme la règle est la femme : donner son corps à quelqu'un n'est pas anodin, selon le mouvement il faut tout simplement en avoir avec son ou sa partenaire que l'on aime et respecte. À l'heure d'aujourd'hui chaque individu applique ce Mode de vie à sa "convenance" mais les règles sont toujours les mêmes : pas de drogues, pas d'alcool, pas de cigarettes, pas de médicaments, pas de caféine, pas de libertinage, respect des animaux...

Pourquoi ce sentiment de supériorité ?

Dans la vie, peu importe notre statut social, nos origines, nous sommes tous confrontés à passer à un moment, une période très difficile dont il n'est pas évident de se relever. Les problèmes sont divers et une liste ne suffirait pas. Que se passe-t-il alors ? La déprime, qui peut mener à une véritable dépression nerveuse, des événements traumatiques, des troubles bipolaires, la crise existentielle qui n'est pas un sujet que les gens prennent au sérieux, préférant s'en moquer comme s'il s'agissait d'un caprice.

Publicité

Délaissés par leurs proches, ils ont certes tenté de s'en sortir, se sont battus en affrontant ces obstacles mais vient le moment où le sujet est à bout et baisse les bras.

Lorsque l'on est straight edge, on est confronté aux mêmes problèmes, mais à l'instar de ces gens, les punks straight edge n'ont pas recours à cette facilité. Pas d'alcool pour oublier, pas de drogues pour s'acheter un caractère qui ne durera que quelques heures, pas de cigarettes pour calmer son anxiété, pas de sexe avec des inconnus, la consommation de sexe fast food est loin de la pensée d'un straight edge.

Toutes ces choses qui pourraient pousser quiconque à sombrer, un individu straight edge s'y oppose farouchement, il s'en sortira d'une autre façon : par l'art, l'écriture, le sport, l'éducation, les voyages, chacun a sa manière d'aller mieux et gérer son mal être. Ne jamais choisir le chemin de la facilité.