Aladdin, conte traditionnel associé au 18ème siècle au fameux recueil "Les Mille et Une Nuits", a été repris il y a quelques années maintenant par les studios d'animations Disney. Un conte qui, comme les autres, ne nécessite aucun paiement de droit d'auteurs, étant ancien de plus de 50 ans, et dont Disney a pu exploiter l'histoire, jusqu'à la changer tout simplement afin d'en faire un film d'animation devenu culte. Cependant, Disney ne s'arrête jamais et a donc réalisé un film live, reprenant les trames du premier film.

Publicité
Publicité

Un film poussif

Voilà les mots qui résument une bonne partie du film, un projet poussif. En effet, le début de l'histoire reste un peu plat, sans réelle surprise, sans éclat, et surtout sans être véritablement intéressant et pertinent. Faire un film live doit apporter des nouveautés, qu'elles soient esthétiques, scénaristiques ou tout simplement d'un point de vue réaliste.

On part d'un film d'animation culte, la barre est haute et ça se sent. La première partie du film installe ce que nous connaissons déjà, sans actions fortes, avec des acteurs timides.

Publicité

Certaines choses sont ajoutées, par exemple quelques musiques dont l'utilité pose question, ou alors d'autres enjeux pour certains personnages. Les musiques restent anecdotiques et peuvent parfois casser un rythme qui a du mal à être soutenu au début du film. Quant aux enjeux, si certains restent intéressants avec un petit peu de recul sur l'oeuvre originale, d'autres sont un peu trop Disney. Le génie doit-il forcément avoir une histoire d'amour ?

De bonnes choses à retenir

Toutefois, l'on retiendra plusieurs bons points pour ce film, des points qui en font un film simple mais agréable à regarder.

Tout d'abord, pour en revenir au rythme, il s'accélère après au moins 30 premières minutes poussives. Un rythme plutôt soutenu, agréable, avec quelques surprises. Et ce qui rend ce film plus agréable, ce sont les acteurs. Au départ, timides, ils semblent se libérer dès l'arrivée du génie.

Beaucoup critiqué ces dernières semaines, Will Smith se lâche pour une performance plus qu'honorable.

Un personnage fort qu'il incarne plutôt bien, au vu de la pression colossale qu'il pouvait avoir.

Au niveau de la réalisation, mis à part quelques plans assez beaux et la plupart du temps efficaces, on pourra peut-être reprocher le manque d'ambition du réalisateur qui reste assez convenu. Pour ce qui est du scénario, ça reste assez proche du film de base à quelques exceptions près.

Toutefois, on pourra saluer la volonté de faire de Jasmine, un personnage plus fort, plus profond, avec plus d'ambition sans trop en faire, ce qui est plutôt sympathique de la part de Guy Ritchie.

Publicité

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite