La robotisation s'est installée aisément dans les habitudes des citadins chinois, car les robots semblent omniprésents dans les activités du pays. De sorte que les Chinois affichent une nouvelle utilité à la robotique. Il s'agit d'une pratique sanitaire exclusive liée à de petits robots, qui participent au bien-être des enfants dans les écoles primaires. En effet, des robots diagnostiquent les enfants avant leur entrée dans les salles de classe, dans le but d'éradiquer les épidémies. Cette pratique, qui est une nouveauté pour nous, est aujourd'hui une réalité bien connue du peuple chinois.

Des infirmiers à l'intelligence artificielle

Les écoliers se positionnent à tour de rôle face à un petit robot, qui leur fait une prise de température. Pour cette prise, ils doivent mettre les mains à l'intérieur de la bouche de l'appareil. Puis, attendre que la lumière verte se manifeste. Cette lumière verte est le signal de la fin de l'examen de santé. Dès qu'elle est émise, l'écolier peut rejoindre sa salle de classe.

Cet examen ne dure que 3 secondes, ce qui n'influence pas l'heure de début des classes. Au contraire, cela permet un gain de temps considérable, car ces robots remplacent fidèlement les infirmiers qui sont les personnes habituellement destinées à cette tâche. Ces derniers passaient beaucoup de temps à utiliser des thermomètres à mercure.

Un suivi immédiat s'il y a de la fièvre

L'obligation du contrôle sanitaire justifie la présence de ces petits robots dans les écoles.

Leur rôle avant-gardiste est de dépister les signaux des maladies, notamment la fièvre chez les enfants, même si elle est au stade de la précocité. Si un ou plusieurs symptômes sont trouvés, alors les enfants concernés sont immédiatement emmenés chez le médecin. Ainsi, ceux restants à l'école sont à l'écart d'une possible contamination. Cette dynamique basée sur la robotique, a conduit à l'éradication des épidémies en milieu scolaire. Désormais, les parents sont rassurés quant à la santé de leurs enfants.

Des robots qui divisent les experts

Bien que ces robots présentent de nombreux avantages, ils n'unissent pas les experts. Pendant que certains pensent qu'ils représentent une véritable aubaine pour les établissements scolaires, d'autres estiment qu'ils font plutôt figure de cauchemar transgressant la vie privée. Ces derniers croient que ces appareils peuvent être piratés, ce qui signifie que des informations importantes concernant la vie des gens pourraient tomber entre de mauvaises mains.

Même Joanna Bryson confirme cet avis : dans un article publié au mois de mai par le New Scientist, cette professeure d'informatique affirme qu'il y a effectivement un risque d'infiltration et de vol des données du robot... Cependant, elle ne renie pas le bon côté de cette robotisation. Et vous, dans cette thématique, quel choix feriez-vous pour vos enfants ?

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite