Tant mieux pour Le sud de Nino Ferrer. Aujourd’hui comme hier, celles et ceux qui vivent leur sud, continuent comme hier, à encourager leur entourage, en mettant le bon éclairage sur la colère évoquée par Charles Trénet dans Boum, une mélodie créée aussi en anglais.

Les fans nostalgiques

Les amoureux du monde entier le savent, et ils imaginent le chanteur de Johnny and The moondogs (John Lennon) en compagnie Nino Ferrer, jouant et chantant, à la manière d’un orchestre de bal, l’histoire de l’accomplissement d’un rêve, entre amoureux, en famille, au son de « Besame mucho », créée par Kinou Ferrari et Nino Ferrer, sous le nom de Nino Ferrer & Cie, au son de The Continuing Story Of Bungalow Bill créée par John Lennon & Yoko Ono, sous le nom de The Beatles.

Les enfants que nous sommes tous, sont heureux d’être utiles en rappelant la présence de Kinou Ferrari et Yoko Ono dans une Musique pleine de bonnes indications, pour prendre conscience de la chance que nous devons nous donner en nous roulant dans la pelouse à perte de vue où l’on susurre Una bambina bionda e Blu, ou l’on crie Caroline aux yeux bleus, pendant que des grands-parents s’organisent, en lisant Kinou cuisine, pour avoir de quoi préparer des bananes flambées au chocolat en souvenir du maestro Nino, l’inventeur du personnage de Noémie, l’inspirateur de la chanson ayant pour titre : Noémie.

Je suis allé à Gênes, ville natale de Nino Ferrer et de Fabrizio De André, de Bruno Lauzi, alias l'auteur de Quanto ti amo. Quanto ti amo ? réponse : une création de Johnny Hallyday contenant ces mots : quando la bocca tua s'incontra con la mia, quando la tua canzone diventa poesia... Je suis allé comme toujours là où je pense trouver la bonne lecture de poèmes chantés par des gamins de Paris, guidé bien sûr par une lune souriante parce que suivie par un soleil faisant que "La terre tourne", comme l'a dit Laurence Vielle.

L'histoire d'un poème

Les notes de musique contenues dans le texte de ce fameux poème me sont venues en bouche, les doigts ont suivi, à guitare, puis au clavier, la parolière de "I feel the same fifty years after the last Beatles concert" m'a rejoint sur cette plage musicale, invitée par mon fils Antoine-Guillaume Tondo. Ainsi est née la chanson portant le titre du poème, commencée à Menton sur le quai Bonaparte où il n'y pas une seule grenouille, comme dans "South", la vraie version de "Le sud", une version nous révélant le vrai Nino Ferrer, à savoir celui qui chante pour sa femme en anglais, avec l'accent italien : I made this song 'cause I love you, I made this song just for you.

Rendez-vous le 24 septembre prochain avec la compagnie « Tondo And Co » pour écouter l’histoire de Baciami Infinity Plus, pour fêter l’anniversaire de la choriste de Let it be (des Beatles), et d’autres enfants artistes nourris par la chanson de leur père.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite