Le revirement spectaculaire des relations entre Charles Blé Goudé, ancien chef des Jeunes Patriotes et Guillaume Soro, ancien chef de la rébellion ivoirienne a provoqué une onde de choc dans le pays des éléphants et du cacao et fait jaser la population entière. Dans l’hystérie collective, femmes et hommes politiques, citoyens lambda, médias de masse, religieux... toutes les catégories sociales commentent l’événement. De Yopougon, quartier général de Blé Goudé à Abobo, arrière-base de Guillaume Soro, on se perd en conjectures.

Et pour cause, les blessures imputables à la crise militaro-civile sont très profondes. Malgré le temps écoulé, ces blessures demeurent encore si vives dans certains cœurs, qu’il suffit d’une petite flamme, et c’est l’embrasement.

L’incompréhension de la population s’entend dans la mesure où, les deux anciens leaders de la fédération estudiantine n'ont pas du tout aidé leur pays par le passé. En effet, ils auraient pu mettre à profit leur alliance tissée sur les bancs de l’université pour éviter cette crise ou du moins, pour réduire ses effets néfastes.

A l'inverse, ils ont préféré faire l’économie de leur alliance pour se livrer à une lutte sans merci, laquelle a sérieusement aggravé la crise de 2002 à 2010 et déchiré le tissu social. Est-il besoin d’ajouter que, depuis cette odieuse crise, les Ivoiriens sont sérieusement remontés contre ces deux hommes politiques ? De par leurs querelles politiques, les deux hommes ont compromis l’unité nationale tout en mettant en jeu la marche du pays vers le progrès. En tout état de cause, depuis leurs retrouvailles à la Haye ce dimanche 24 Novembre 2019, où des photos les ont montrés tantôt se donnant une poignée de mains, tantôt se serrant dans les bras, ou alors même autour d’une table pour partager un verre, les Ivoiriens ont senti la moutarde leur monter au nez.

Il s’ensuit que plusieurs questions s’enchaînent sans réponses de leur part. C’est le célèbre Patrick Zasso dit "Englobal" qui concentre en lui seul, toutes les récriminations de tous bords. Il crie à la trahison.

Des questions sans réponses

Depuis la rencontre des deux hommes politiques à la Haye, ce dimanche 24 Novembre 2019, en Côte d’ivoire, leur pays d’origine, les questions s’enchaînent : Pourquoi cette rencontre ? Qui en a pris l’initiative ? Qu’est-ce que les deux hommes se sont-ils dit ?

Y-a-t-il une sincérité dans cette rencontre hautement historique et politique ? Est-ce une mise en scène ? Guillaume Soro, le fin stratège qui en a montré de toutes les couleurs aux Ivoiriens, est-il encore en train de vendre des illusions à son peuple par un simulacre de réconciliation avec son frère ennemi Charles Blé Goudé ? Que peut bien apporter aux Ivoiriens, ce rapprochement entre les deux ennemis d’hier ? Ont-ils enfin gagnés par la raison ? Les Ivoiriens peuvent-ils vraiment vaquer à leurs occupations sans craindre le moindre embrasement dans un avenir proche ou lointain ?

Bien entendu, toutes ces questions sont sans réponses. Alors qu'une question en appelle à une autre, le mystère sur la rencontre des deux hommes s’épaissit. Dans l’opinion public, le sentiment d’amertume aussi gagne du terrain chez les ex-combattants ayant croisé le fer pour certains, derrière Guillaume Soro, et pour d’autres, derrière Charles Blé Goudé. Ainsi, de part et d’autres, partisans de l’un et partisans de l’autre sont dépités. Sur les réseaux sociaux, c’est de bruit et de furia que les uns et les autres expriment leur mécontentement et leur désarroi.

En effet, pour les amateurs de Charles Blé Goudé et les aficionados de Guillaume Soro, la pilule est amère, trop amère, pour être avalée. Ils crient à la trahison des deux hommes politiques. Et c’est Patrick Zasso ,dit "Englobal", qui s’en porte garant.

Patrick Zasso dit 'Englobal' en veut à Guillaume Soro, il appelle Blé Goudé à la vigilance

Aussitôt les photos de la rencontre entre Guillaume Soro et Charles Blé Goudé rendues publiques, un homme, Patrick Zasso, dit "Englobal", publie une vidéo sur la page Facebook de Guillaume Soro.

Tel un doctrinaire de l’histoire récente de la Côte d’Ivoire, il rappelle le jeu trouble de Guillaume Soro, qu’il n’hésite pas à présenter comme un véritable traître agissant contre les intérêts de son mentor Alassane Ouattara. Pour Zasso, dit "Englobal", Charles Blé Goudé devrait se méfier de Guillaume Soro surtout dans ces moments périlleux que le leader des Jeunes patriotes traverse. Zasso conseille de la distance à Charles Blé Goudé devant l’offre de réconciliation de Guillaume Soro, car pour "Englobal", cette offre de réconciliation est un cadeau empoisonné pour Charles Blé Goudé. Selon Zasso, Goudé a intérêt à se contrer sur ses nombreux problèmes, plutôt que de s’occuper de Guillaume Soro en quête de soutien.

S’inscrivant dans la même vision que Patrick Zasso, plusieurs internautes ivoiriens soutenant Charles Blé Goudé ont commencé à crier leur déception et leur révolte; les uns allant jusqu’à qualifier Charles Blé Goudé de traître. De leur côté, les partisans de Guillaume Soro ont lancé des piques à l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’ivoire, le traitant de traître qui a "osé faire la paix avec l’ennemi d’hier". Cependant, dans ce concert de klaxons réprobateurs et désapprobateurs ayant émaillé l’embouteillage politico-médiatique qui a suivi la rencontre entre Charles Blé Goudé et Guillaume Soro, on a entendu d’autres sons de cloches élogieux, lesquels encouragent et félicitent leur rapprochement. Signes que malgré tout, la Côte d’Ivoire veut bien tourner la page des hostilités, et aller de l’avant.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite