Depuis trois semaines maintenant, Edouard Philippe et Olivier Véran incarnent le principal pôle de communication du gouvernement dans la crise de Coronavirus qui secoue la France. Un choix stratégique d'Emmanuel Macron qui semble bien en passe de porter ses fruits d'après une enquête Ifop Fiducial parue mardi dans Paris Match et Sud Radio. Le Premier ministre y récupère en effet dix points de confiance en plus par rapport à une étude menée début mars, tandis que le ministre de la Santé y fait un bond vertigineux de 35 points.

Edouard Philippe sur le pont

Il faut dire que dans cette période où compte l'acceptabilité des mesures prises par l'exécutif, certains proches du chef de l'Etat se réjouissent des récents sondages.

Une opinion qui n'aurait toutefois pas été aussi favorable sans une forte implication du locataire de Matignon désormais installé aux côtés du Président lors des Conseils des ministres comme le rapporte un article du Figaro publié mardi. Edouard Philippe ne transige d'ailleurs pas au moment de remettre dans les rangs son équipe gouvernementale parfois embarrassé de se montrer humble.

Dans le même temps, le Premier ministre travaille à l'élaboration d'une stratégie pour la sortie du confinement, qui ne devrait pas intervenir avant des semaines. Et si celui-ci a été critiqué pour y avoir fait allusion de manière prématurée la semaine dernière, un de ses conseillers a assuré au micro de BFMTV qu'il restait constant dans son style pour garder le cap face à la crise.

Il entend donc continuer à se montrer pédagogue dans ses prise de parole, tout en jouant à fond la discipline et le sens du collectif vis-à-vis d'Emmanuel Macron.

Une communication plus resserrée de l'exécutif

Comme l'a souligné L'Opinion dans un article, le locataire de l'Elysée a exigé du chef du gouvernement discipline et cohérence chez les ministres.

Eviter ainsi les messages divergents dans la communication, à l'instar de Didier Guillaume qui appelait les chômeurs à rejoindre les exploitations agricoles à l'heure du confinement. Désormais, les membres de l'exécutif reçoivent ainsi plus de refus de Matignon face à leur demande de passer dans un média pour s'exprimer, comme l'a assuré l'un d'entre eux interrogés par le Figaro.

Bien sûr, il en est tout de même un qui émerge plus que les autres au milieu de cette crise sanitaire inédite en la personne d'Olivier Véran nommé le 16 février dernier. Le médecin-député de 39 ans se voit même propulser à la 3e place du palmarès des personnalités politiques avec pas moins de 52% de "bonnes opinions" vis-à-vis de sa personne. Plongé de plein fouet dans la gestion de la crise du Coronavirus, le ministre de la Santé se distingue par sa maîtrise et sa compétence qui semblent particulièrement bien rassurer les Français.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!