L'enseigne McDonald's est une des plus appréciée au monde. En effet, les jeunes adolescents en raffolent, les personnes en gueule de bois ne rêvent que "d'un bon Mc Do" pour se remettre sur pied. Cuisine rapide, pas chère et facilement trouvable, il n'y a pas à dire le fast food de la chaine américaine est tentant mais aussi et surtout malsain. Toutes les personnes qui ont franchi les portes d'un McDonald's ont déjà croqué dans un burger, dévoré des frites ou encore partagé une boite de nuggets. Néanmoins, la composition de la nourriture intrigue. Si on se demande souvent ce qu'il y a dans les frites Mcdo ou les nuggets, on détourne rapidement le regard pour ne pas être rongé par la culpabilité.

Selon le journal britannique The Sun, les frites McDonald's seraient très mauvaises pour la santé et connaître leur composition pourrait vous donner envie d'arrêter d'en manger.

Que retrouve-t-on dans les frites Mcdonald's?

A voir la queue de certains Drive ouverts chez McDonald's il y a quelques jours, on comprend très vite que les Français adorent le fast food. Néanmoins, si on ne se permettra pas de donner notre avis sur le goût des produits vendus, les frites de l'enseigne américaine sont loin d'être composées d'huile végétale et une pincée de sel. Leur composition serait vraiment écoeurante et pourrait avoir de graves répercussions sur votre santé. On pourrait notamment parler de maladies cardiovasculaires mais aussi d'obésité voir de cancer selon un communique de The Food Standards Agency relayé dans un article de The Sun en 2017.

Ainsi on retrouverait dans la composition des frites McDonald's

  • Patates
  • Huile végétale (huile de canola, huile de maïs, huile de soja, huile de soja hydrogénée)
  • Saveur naturelle de bœuf : Selon la Food and Drug Administration, la composition exacte ne doit pas être dévoilée mais selon les différentes informations il ne s'agirait pas réellement de boeuf réel mais plutôt d'une composition bien plus synthétique.
  • Pyrophosphate acide de sodium (pour préserver la couleur)
  • Sel

Si ce qui est la base de la frite n'est que peu glorieux, c'est aussi leur quantité qui pourrait créer de graves problèmes de santé.

La composition des frites McDonald's pourrait vous faire changer de crémerie.

Quelques raisons pour lesquelles vous devriez arrêter de manger les frites McDonald’s selon 'santéplusmag'

  • Taux élevés d’Oméga 3 et Oméga 6

Les frites de McDonald’s seraient un mélange de 4 huiles végétales différentes. Très généralement les aliments sont génétiquement modifiés et les huiles végétales peuvent causer des inflammations car leur teneur en oméga-6 est très élevée.

Si ces derniers ainsi que les oméga-3 sont bons et nécessaires pour la santé, il est primordial d'en limiter la quantité pour en avoir un apport suffisant. On trouve les omégas dans différentes sources d'apport, scientifiquement les oméga-6 n'auraient pas le même apport en fonction de leur source.

  • Acrylamide

C'est en 2002 que des scientifiques auraient découvert que ce produit chimique était présent dans certains aliments. Si vous le connaissez pas, il s'agit d'un produit cancérigène que l'on retrouve dans la fumée de cigarette.

  • Troubles cardiaques

Selon différentes études, les huiles végétales hydrogénées (ou modifiées) sont très riches en acides gras trans, des substances toxiques associées aux maladies cardiaques, au cancer, au diabète et à l'obésité

  • Conservation de l’huile de friture

McDonald's tente de changer ses méthodes

McDonald's a indiqué que les huiles de fritures étaient "filtrées" quotidiennement mais n'étaient remplacées qu'une fois par semaine.

Ce qui veut dire que les frites sont cuites dans de l’huile qui a été réchauffée à maintes reprises.

Un porte-parole de McDonald's s'était confié au Sun en déclarant que "les consommateurs ne devaient pas avoir peur de manger leur produits préférés". De plus, la chaine alimentaire s'est défendue en disant vouloir trouver des solutions avec des pommes de terre différentes ainsi que des méthodes innovantes de stockage afin d'éradiquer l'acrylamide. Le porte-parole a rajouté: "La sécurité de la nourritures est une de nos top priorités et nous avons travaillé avec les autorités nationales et européennes ainsi qu'avec nos fournisseurs, en prenant en considération un nombre de facteurs pour mitiger ces informations."

Ne manquez pas notre page Facebook!