Ce mardi 1er décembre 2020, Philippe Geluck m’a fait le plaisir d’accepter une grosse demi-heure d’entretien pour parler notamment de la sortie il y a quelques semaines d’un nouvel album du Chat, le 23e, intitulé ''Le Chat est parmi nous'' qui n’était en réalité pas prévu : ''On était en période de confinement, j’ai alors pensé à faire un nouvel album alors que le prochain ne devait sortir que dans deux ans. J’en ai parlé à ma maison d’édition (Casterman) et ils ont sauté de joie. Tout le monde en est content.

Le Chat, une histoire qui dure depuis 40 ans

Imaginez-vous.

23 albums. Et ce, sans compter les hors-séries et les best-of. Pour ceux qui ne connaissent pas bien le matou le plus connu de Belgique, la première bande dessinée mettant en scène l’animal est sortie en 1986 mais Le Chat a vu le jour un peu plus tôt : ''J’ai dessiné la première fois Le Chat en 1980. C’était juste un simple chat à l’époque. Sur notre carton de mariage, j’avais représenté une jolie chatte avec les yeux papillonnants et un grand sourire. Quand on ouvrait le carton, on voyait qu’il y avait un chat derrière qui lui 'offrait ses hommages'.''

Et en 1986, le journal belge Le Soir a fait appel à trois dessinateurs pour inventer un personnage. Philippe Geluck a proposé un chat inspiré de celui du carton de mariage et lui a fait dire des bêtises.

C’est le début de la belle histoire. La même année est sorti le premier album au titre aussi simple qu’efficace : Le Chat. Et puisque le dessinateur est un homme inspiré et qu’il a retrouvé des dessins et d’autres notes en confinement, le Chat a de beaux jours devant lui.

Philippe Geluck, une carrière incroyable

Mais si le chat, selon les croyances, a parfois sept vies et parfois neuf pour les Egyptiens, il semblerait que Philippe Geluck en ait aussi plusieurs comme je lui ai fait remarquer tant il a fait de choses dans sa vie : les bandes dessinées, des autres livres dont les Encyclopédies Universelles, les séries comme le Docteur G, les émissions de télévision et de radio et j’en passe, le tout couronné de plusieurs prix et décorations : ''C’est assez difficile de dire ce que je fais, je suis un peu un homme à tout faire et cela m’irait bien que cela soit écrit sur ma pierre tombale.''

La discussion se poursuit et lui faisant remarquer son amour de la langue française et des bons jeux de mots et voulant savoir d’où cela venait, Philippe me répond sobrement : ''Je crois que je suis une personne joyeuse.

La langue, oui, c’est un fait, les jeux de mots, parfois, cela vient facilement et parfois cela tarde un peu mais je ne m’en fais pas. En tout cas, je ne veux pas connaitre la recette magique.''

Pour ma part, cet entretien fut des plus agréables. Les gens ne se rendent pas compte mais Philippe Geluck était l’équivalent d’un Michel Drucker en Belgique quand il animait des émissions.

Le Chat et son énorme succès ne sont qu’une (grosse) partie de la vie de cet homme à tout faire. Et à tout bien faire comme en témoigne son accueil envers moi. Un mail, un appel téléphonique et un appel vidéo dans la simplicité et la sympathie la plus totale. Il est important pour moi de le dire. Ceux qui commencent à me connaître savent que, et je lui ai dit, je fais les interviews que je veux, je me fais plaisir. Il y a toujours la vidéo complète de l’interview à la fin de l’article mais un problème technique est survenu ce qui m’a attristé car je pense que le rendu et le contenu étaient intéressants mais parfois, les souvenirs valent mieux que la technologie. Merci Philippe et au plaisir de se voir en vrai, avant l’ouverture du musée du Chat en Belgique prévue en 2024, je l’espère.

Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!