Ce jeudi 29 avril 2021 sur les coups de 16 heures, heure française, Baptiste Marchais m'a accordé un entretien riche en enseignements sur son parcours mais pas que... On est revenu sur sa passion, mot important dans son quotidien, son sport et différents aspects de sa vie et de la vie…

Baptiste et le développé couché

Très peu connu en France mais très prisé aux Etats-Unis où Baptiste se rend très souvent pour pratiquer son sport, le développé couché est une discipline dont le jeune homme de 27 ans est vite tombé sous le charme : ''J’ai découvert ce sport vers 15 ans et ça a été un peu comme une révélation pour moi.

C’était un sport qui me correspondait. Les concours de force m’ont donné envie de faire ça. Cela fait partie de mon éducation. Le culte de la force vient de nos rêves de petit garçon. Le but c’était d’être le plus fort. Quand je parle de mon sport, même si certains ne s’y connaissent pas trop, les personnes, de tout âge, sont intéressées par ce que je leur raconte. C’est un travail très technique, très fin, quand on épluche ce sport''. En effet, Baptiste ne fait pas que lever des barres de fonte très lourdes, il parle aussi énormément de son sport puisqu’il est préparateur physique du mouvement. Il fait du suivi en ligne et des stages en présentiel.

Youtube, ''un prolongement de ce que je suis''

Certaines personnes connaissent Baptiste à partir de sa chaîne Youtube "Bench&Cigars". Créée en septembre 2020, elle compte déjà 120.000 abonnés. ''Le but de créer la chaîne était de faire un prolongement de ce que je suis'', raconte le sportif de haut niveau. ''On s’est mis d’accord sur une fréquence, une vidéo par semaine et ensuite, plus la communauté grandit, plus les moyens grandissent et plus on doit faire un travail qualitatif.

Au début, c’était des thèmes avec les copains et maintenant on veut proposer un bel objet visuel autant sur la forme que sur le fond. Des thèmes que j’aime moi et aussi de thèmes que je veux faire découvrir. De très belles rencontres via ce projet se font. Il y a une sorte de ligne éditoriale sur la chaîne, La personne que je vais rencontrer, je vais me rentre compte s’il est dans l’esprit Bench&Cigars ou non et la communauté va grandir autour de ces thèmes-là''.

La passion, un maître mot

Quand j’ai observé les vidéos de Baptiste, la sincérité de ses projets m’ont tout de suite sauté aux yeux. Cela transpirait la passion. Il était alors pour moi important de lui parler de la passion en général, de son sport, mais aussi de ses différentes activités qui, selon moi, (la passion) est vectrice de bonheur dans la vie de tous les jours : ''C’est ce que je me suis dit pendant des années.

Quand je suis sorti des études, après le bac, et quand j’ai commencé à travailler, j’avais une passion. Je me faisais cette réflexion, comment font les gens qui n’ont pas de passion ? Avant, j’étais videur en boite de nuit et je voyais beaucoup de gens qui travaillaient toute la semaine et ensuite venaient claquer toute leur paye d’un coup. Je ne voulais pas de ce système. Aujourd’hui j’ai une vie plus agréable avec mon sport, Youtube et mes projets à côté donc je suis d’accord avec toi''.

L’amour des mots, la France et le Texas

Baptiste Marchais, c’est aussi un homme qui aime profondément la France, mais pas celle d’aujourd’hui, pas celle qu’elle est devenue. Aujourd’hui, il passe beaucoup de temps entre la France et les Etats-Unis, au Texas plus précisément, un Etat qu’il aime particulièrement.

Et c’est important pour lui de préciser : ''Je préfère parler des Etats que des Etats-Unis car il y a de grandes différences entre les Etats américains. La culture du Texas m’a beaucoup plu. Le rêve américain existe encore. Aujourd’hui en France, c’est presque impossible de réussir en partant de rien, car rien n’est fait pour cela, et même si c’est le cas, la fiscalité te rattrape. De plus, la réussite est bien vue aux USA. L’objectif est d’aller y vivre une bonne partie (au Texas), l’économie y est meilleure, la sécurité aussi, ma communauté y est installée. Je ne partirai jamais définitivement je le sais mais je suis pro-expatriation''. Enfin, je voulais demander au bachelier section littéraire d’où lui venait son amour des mots qui se voit à chaque fois qu’il prend la parole devant, certes, le public approprié : ''Ma mère est prof de français, passionnée de littérature… Après, j’ai une certaine dichotomie personnelle car quand il faut m’exprimer comme avec toi ou quand je donne mes conférences, je m’exprime bien mais dans la vie de tous les jours, je suis très vulgaire, je le sais, j’essaye parfois de me retenir mais ça sort très facilement.

J’ai réussi à apprendre de mes conférences. Car c’est un one shot, tu ne peux pas la refaire. Cela fait longtemps que je m’exprime en public. J’ai toutefois quelques tics de langage''.

Avec Baptiste, la conversation aurait pu durer des heures (enfin… pour moi) tant la personne est intéressante. Complète. En dehors des clichés. Pas mal pour celui qui a le record de France de développé couché avec une barre de 235 kg. Et le meilleur reste à venir…

Ne manquez pas notre page Facebook!