Née à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, en 1978, Florence Portelli occupe actuellement plusieurs postes politiques. Elue maire de Taverny (26.000 habitants) en 2014, elle a raflé la commune au parti Socialiste, qui la détenait depuis 1989. Elle est également conseillère régionale d'Île-de-France et vice-présidente de la communauté d'agglomération Val Parisis. Le grand public l'a découverte pendant la dernière campagne présidentielle, où elle était l'une des voix de François Fillon.

Entrée au RPR à l'âge de 18 ans, Florence Portelli est rapidement propulsée responsable des Jeunes RPR du Val-d'Oise.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

De tradition gaulliste, elle s'est d'abord rapprochée des idées de Philippe Séguin. En 2015, Nicolas Sarkozy la fait entrer au bureau national de l'UMP, où elle sera ensuite chargée du thème de la Culture.

Après l'élection d'Emmanuel Macron au poste de président de la République, elle milite farouchement pour l'exclusion des ministres membres des Républicains nommés dans le nouveau gouvernement. Elle se déclare également favorable au renvoi des membres du groupe parlementaire "Les Constructifs", composé majoritairement de députés de l'UDI et des Républicains auto-déclarés compatibles avec la majorité des propositions du chef de l'Etat.

Aujourd'hui candidate à la présidence de son parti, Florence Portelli défend une ligne humaniste, mais ferme sur les questions régaliennes (justice, sécurité, immigration).