Leader assumé et confirmé au sein du parti #Les Républicains, #Laurent Wauquiez est aujourd'hui la nouvelle figure montante de la droite française [VIDEO]. Un tout jeune politicien de 42 ans que beaucoup auront appris à mieux connaître jeudi dernier dans l'Émission politique de Léa Salamé.

Né le 12 avril 1975 à Lyon dans le Rhône, Laurent Wauquiez est issu d'une famille d'industriels installée dans le nord (Mouvaux). Du collège Victor-Durry à l'Ecole Normale d'Administration, celui qui se veut aujourd'hui un farouche détracteur d'#Emmanuel Macron sera passé par les meilleurs écoles de la nation. Repéré dès ses vingt ans par Jacques Barrot, il fera rapidement une percée en politique pour se poser comme une référence au sein de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), devenu Les Républicains (LR).

Une brillante carrière politique

Intégré dès 2001 au Conseil d'État comme auditeur, Laurent Wauquiez prendra très vite ses marques en politique en devenant le suppléant de Jacques Barrot aux législatives de 2002 dans la Haute-Loire. Et quand ce dernier accède au poste de commissaire européen en 2004, ce n'est que logiquement que le jeune homme de 29 ans alors brigue le mandat délaissé dans l'élection partielle qui suivra. Wauquiez devient par cette occasion le benjamin de l'Assemblée nationale.

À partir de là, la machine est lancée. L'élu parlementaire se rapprochera de Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeu et sera nommé en 2005 secrétaire national auprès du secrétaire général délégué de l'UMP. En 2007, Laurent Wauquiez est réélu député. Dans le même temps, il deviendra secrétaire d'État auprès de François Fillon et porte-parole du Gouvernement.

En 2008, il est élu maire de Puy-en-Velay et le restera jusqu'en 2014.

Le 18 mars 2008, il est nommé secrétaire d'État chargé de l'Emploi auprès de Christine La garde. En 2010, il devient ministre auprès du ministre des Affaires sociales Michèle Alliot-Marie, avant de passer au ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche en juin 2011. En 2016, face à la montée en puissance du Front National, Laurent Wauquiez remporte la région Auvergne-Rhône-Alpes grâce au désistement de la gauche au second tour. Et depuis décembre dernier, le jeune politicien est le nouveau patron de la droite.

Une ligne politique qui fait grincer des dents

Avec sa montée aux manettes du parti historique de la droite, c'est un courant de pensée beaucoup plus dur que l'ancien député porte avec lui. Fini le temps de l'indécision et des compromis, celui qui se dit le défenseur de la ruralité compte désormais redonner de la voix aux Républicains [VIDEO]. Et pour cela, Laurent Wauquiez mise sur une friture progressive de l'électorat d'un Front National à la peine depuis le débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle.