Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes Publics et ancien maire de Tourcoing, est actuellement au cœur d'une polémique suite aux accusations de viol [VIDEO] proférées à son encontre et à la plainte déposée en Juin dernier par Sophie Spatz, une ancienne call-girl, pour des faits remontant à 2009. Après avoir été classée une première fois sans suite l'été dernier, l'enquête vient d'être rouverte par le Parquet de Paris après la révélation de l'affaire par le quotidien Le Monde.

Ce mardi 30 Janvier, sur RTL, Maître Sur, l'un des avocats du ministre, n'a pas nié l'existence d'un rapport sexuel entre son client et la plaignante, mais rejette en bloc la qualification de Viol : Ce ne sont pas les faits qui sont graves, c’est la qualification : viol. (…) Il n’y a pas eu viol”.

L'avocat de Gérald Darmanin n'a pas non plus nié le déroulement supposé des faits, tel que Le Monde les a rapportés.

En conflit juridique avec son ancien compagnon, Sophie Spatz s'était rendue dans les locaux de l'UMP afin de demander un coup de pouce de la part du futur ministre, à l'époque chargé de mission au siège du parti présidentiel. Il va falloir m’aider vous aussi”, lui aurait répondu l'ancien maire de Tourcoing. La suite de la soirée s'est déroulée dans un club libertin, puis dans une chambre d'hôtel. Le lendemain, Gérald Darmanin envoyait une requête au ministère de la Justice pour soutenir le dossier de Sophie Spatz.