Trois mois après sa prise de fonction à la tête de La République En Marche, Christophe Castaner continue de préparer le terrain pour un retour marquant sur le devant de la scène politique du mouvement fondé par Emmanuel Macron.

Il faut dire que dès la fin des élections législatives de juillet dernier, le mouvement lancé en avril 2016 par l'ancien ministre de l'économie d'Hollande a connu un grand moment de relâchement. Une situation qui a conduit le parti présidentiel à connaître de grosses difficultés à s'établir durablement comme une formation politique active dans la nouvelle sphère politique.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Alors, dès sa montée aux commandes du parti en novembre dernier, Christophe Castaner avait pris sur lui de faire le nécessaire pour redresser le parti.

Premier chantier de taille pour le député des Alpes-de-Haute-Provence, le redéploiement du vaste réseau d'adhérents, qui a porté le mouvement, est à pied d'oeuvre depuis de nombreuses semaines. Le secrétaire d'État en charge des relations avec le Parlement est sur le terrain pour renouer la communication indispensable avec ceux qui constituent selon lui le pôle de réussite du parti.

Les Jeunes avec Macron affiliés à La République En Marche

Après la constitution d'une nouvelle équipe pour l'accompagner dans sa démarche, l'élu provincial a ouvert la porte à des négociations pour affilier au sein du parti des associations désireuses de soutenir l'action du Chef de l'État. C'est donc dans ce cadre que le mouvement Les Jeunes avec Macron a rejoint depuis le début du mois de février les rangs du parti présidentiel en qualité d'organisation de jeunesse. Une décision qui donnera lieu, lors de la Convention nationale des JAM le 17 mars, à une élection de son conseil national, mais aussi à la présentation de la stratégie du mouvement et des projets innovants portés par les adhérents dans les territoires.

Bien sûr, les choses ne s'arrêteront pas là car La République En Marche envisage aussi de prendre sous aile d'autres associations comme "Elles marchent", "L'Europe en marche", " La Transition écologique en marche", "Les juristes en marche", ou encore "LGBT en marche".

Une ouverture assumée pour les élections européennes

Dans le cadre des européennes de 2019 [VIDEO], prochaine échéance électorale majeure, le parti présidentiel a affirmé son ouverture à toutes sensibilités intéressées par la conduite d'un projet commun. L'UDI ne semble plus loin de trouver un terrain d'entente avec LREM dans ce sens, tandis que d'autres comme Alain Juppé préfèrent se montrer prudents en attendant de voir comment évolue la dynamique politique du mouvement.