3

Après les inquiétudes exprimées cette semaine, l'Élysée annonce la réception par Emmanuel Macron de mille jeunes agriculteurs au palais présidentiel deux jours avant de se rendre au traditionnel salon de l'Agriculture prévu le samedi prochain 24 février.

Il faut dire que le terrain est particulièrement sensible pour le Gouvernement [VIDEO] après les nombreuses années de précarité qu'ont connu les acteurs du domaine. D'ailleurs, le président Macron faisait l'éloge des ambitions qu'il porte pour le monde agricole lors de son déplacement en Auvergne en janvier dernier. Désormais, l'Exécutif souhaite montrer à la communauté des agriculteurs qu'il reste pleinement mobilisé sur leur situation.

Un face-à-face d'un nouveau genre donc où le Chef de l'État pourra s'échanger directement avec le fleuron de l'agriculture française sur les défis à relever et notamment comment faire de la France le pays où on mange le mieux.

Ce sont donc, selon les recommandations faites par l'Élysée aux préfets, des agriculteurs de moins de 35 ans installés depuis l'an dernier qui sont attendus. Toutes les régions et toutes les productions seront représentées dans un cortège d'invités qui comptera, assure-t-on au palais présidentiel, autant d'hommes que de femmes.

Rassurer un monde agricole inquiet

Durant sa soirée avec la nouvelle génération agricole, mais aussi à l'occasion du salon de l'agriculture, Emmanuel Macron [VIDEO] aura à cœur de confirmer les mesures prises par le Gouvernement et apaiser l'inquiétude nourrie depuis quelques semaines par un certain nombre d'exploitants sur la continuité du versement de l'aide européenne.

Ce qui est en cause, c'est la révision, à la demande de l'UE, de la carte nationale retraçant les zones agricoles défavorisées qui donnent droit à l'obtention de l'ICHN hors montagne. Selon les services du ministre de l'agriculture, Stéphane Travert, et sous réserve de la validation de la Commission européenne, ce sont 3555 nouvelles communes qui seront ajoutées aux 10429 que compte la carte qui date de 1976. Ainsi ce sont 7500 agriculteurs en plus qui pourront bénéficier de l'ICHN dès le 1er janvier 2019, même si certains départements comme le Gers, les Deux-Sèvres ou l'Aveyron posent encore problème.

Mettre en avant le plan du Gouvernement pour l'agriculture

Bien sûr à l'occasion du salon de l'agriculture, Emmanuel Macron prévoit de préciser le plan du Gouvernement pour développer la filière bio. À coté de cela, un certain nombre de mesures visant à faire reculer l'utilisation des produits phytosanitaires pourraient être annoncées. Le président de la République devrait aussi mettre l'accent sur le besoin pour l'État d'assurer une juste rémunération des agriculteurs, comme favorisée par le projet de loi sur l'alimentation présenté en fin janvier. Autre point d'importance, le détail du plan d'investissement de 5 milliards d'euros promis par le Chef de l'État reste vivement attendu.