Acculée depuis plusieurs semaines par les critiques fusant d'horizons divers et notamment de La République En Marche, Anne Hidalgo a décidé cette semaine de lancer une vaste défense du bilan de son action, n'hésitant pas à prendre à témoin Emmanuel Macron [VIDEO].

Il faut dire qu'entre les polémiques autour de la sépulture de l'académicien Michel Déon, les embouteillages monstres qui étranglent le trafic dans la capitale et les problèmes d'insalubrité de la ville soulevés par un certain nombre d'usagers, la mairie de Paris a fait face à de grosses difficultés ces derniers mois. Une situation qui est pourtant prise très au sérieux par Anne Hidalgo qui assure n'avoir pas lésiné sur les moyens à mettre en oeuvre.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

Des engins de circulation douce favorisés par rapport aux véhicules motorisés, 500 millions d'euros injectés chaque année dans le nettoyage de la ville avec des équipes municipales qui s'adaptent au rythme de vie des parisiens, l'élue socialiste se défend.

Toutefois, à gauche comme à droite, sa politique reste pour le moins vivement décriée. A tel point d'ailleurs que l'élue locale doit aujourd'hui monter au créneau pour défendre l'ambition de sa gestion.

Un second mandat en ligne de mire pour Hidalgo

Bien qu'elle dise entendre les critiques qui lui sont faites, Anne Hidalgo refuse catégoriquement toute accusation de négligence de la part de ses services sur quelque dossier que ce soit. Pas question donc pour l'actuelle maire de Paris de céder le terrain politique alors que se profile dans deux ans les élections municipales. Avec la montée en puissance des macronistes [VIDEO] qui ambitionnent déjà de lui ravir son siège et alors que sa côte de popularité est en pleine dégringolade, l'élu socialiste est partie pour organiser sa riposte médiatique.

Elle aura commencé cette semaine un grand tour d'horizon avec des entretiens accordés à BFM-TV, au quotidien La Croix, ou encore à Public Sénat.

Mise en avant de son action sociale et humanitaire avec la fameuse "Nuit de la solidarité" qui permet de recenser les SDF de la capitale afin de leur apporter une aide appropriée, confirmation de la mise en place de la gratuité du transport en commun pour les personnes âgées ou handicapés, la maire de Paris ne laisse rien de côté.

Des yeux doux lancés en direction de Macron

Pour faire l'éloge de son bilan, Anne Hidalgo n'hésite pas à se référer à ses échanges avec Emmanuel Macron. Le président de la République aurait ainsi salué le travail de l'édile socialiste dans la lutte contre la pollution à Paris, sauvant de justesse l'attractivité de la ville capitale. On est donc bien loin de l'atmosphère glaciale qui régna un temps entre l'ancien ministre de l'Economie sous François Hollande et la maire de Paris. Jeux Olympiques 2024, révolution énergétique et écologique, renforcement de l'attractivité de Paris, les sujets d'entente entre l'Elysée et la mairie de Paris sont à ce jour nombreux, rappelle Anne Hidalgo.

Des caresses et un appel du pied au président? alors que pour l'heure? aucun projet n'a encore était ficelé par La République En Marche à Paris dans la perspective des élections municipales de 2020.