Si #François Hollande est plutôt tendre avec les femmes de sa vie dans son livre « Les Leçons du pouvoir », qui sort ce mercredi, ce n'est pas le cas avec tout le monde. L'ancien chef de l'Etat ne mâche ainsi pas ses mots envers les frondeurs, ces socialistes qui ont tout fait pour lui rendre la vie dure alors qu'il occupait l’Élysée. « Ils minent notre crédit politique », écrit François Hollande [VIDEO] à leur sujet, ne cachant pas son amertume envers des hommes et des femmes qui auraient dû, selon lui, soutenir son action au lieu de tout faire pour la plomber. Mais le constat est là : les frondeurs ont été une épine dans le pied de François Hollande durant tout le quinquennat.

Martine Aubry très vivement critiquée

Hollande cible notamment #Martine Aubry, qui ne l'a absolument pas soutenu dès le moment de son élection. Des frondeurs qui ont finalement obtenu gain de cause, puisque c'est l'un d'eux, en l'occurrence Benoît Hamon [VIDEO], qui a ensuite remporté la primaire socialiste en 2017... avant cependant de connaître un échec historique aux présidentielles avec un peu plus de 6% des suffrages exprimés. François Hollande y voit la condamnation de leur politique, et non de la sienne. Un sujet sur lequel il ne cache pas sa satisfaction... #Benoît Hamon