Publicité
Publicité

Ce Jeudi 14 Juin, Donald J. Trump est attaqué en justice par la procureure de l'Etat de New York. L'objet de la mise en cause, porterait sur des financements illégaux puisés dans les comptes de la Donald J. Trump Fondation. Ces financements auraient notamment servi à la campagne présidentielle du principal concerné. De plus, selon le Courrier International la procédure concernerait également trois de ses enfants, membres du conseil décisionnel de la fondation : Donald Jr, Eric et Ivanka.

Le jour de ses 72 ans D. Trump est assigné en justice. Assignation qu'il qualifie de "ridicule" via Twitter, accusant à son tour les "miteux démocrates" de s'acharner.

Advertisement

Il finit par dire qu'il ne règlera pas cette affaire. Barbara Underwood, la procureure de l'Etat de New York semble pourtant très sérieuse. Les accusations se basent sur des enquêtes de longue haleine (21 mois), et surtout non négligeables aux yeux de la loi. Elle déclare dans un communiqué que "la Fondation Trump n'était guère qu'un chéquier pour régler les dépenses de M. Trump et de ses entreprises". Il est donc question de financements illégaux à des fins lucratives.

La procureure demande la dissolution de la Trump Foundation.

2,8 millions de dollars investis dans sa campagne

Les fonds détournés par la fondation auraient servi à la promotion des hôtels, des entreprises du président, ainsi qu'à des fins personnelles. Seulement, il est aussi et surtout question des frais engagés pour sa campagne provenant de sa fondation.

Advertisement
Top vidéos du jour

Il faut savoir qu'au temps de la campagne, était déclaré que 75% des financements venaient de ses fonds propres. L'ex-candidat a par ailleurs reçu 82 millions de dollars de ses généreux électeurs, en petite coupures (max 50 dollars), recueillis sur le site internet de celui-ci. Jamais un pareil engouement des électeurs républicains n'a été notifié, en si peu de temps. Sauf qu'a été rendu publique par l'Etat de New York le montant exact des détournements, permis par la fondation.

Ils seraient à hauteur de 2,8 millions de dollars.

Déjà soupçonné de financements douteux

Donald Trump neutralise toujours les mouches qui lui tournent autour. Rappelons qu'en Mars 2018, la commission du Renseignement de la Chambre des représentants (majoritairement républicaine), a rendu publique la décision qu'il n'y avait pas de preuves concernant les soupçons d'une aide financière Russe, dans sa campagne présidentielle.

Trump est blanchi, l'affaire est oubliée. Aujourd'hui c'est une menace fiscale qui planerait aussi sur l'ex homme-d'affaire, dont le statut civil semble être protégé par sa fonction de président.

Il serait donc aussi question, de savoir quel rôle joue la position de président dans un tel contexte juridique. Donald J. Trump sera-t-il acquitté par la justice américaine ?