Emmanuel Macron a eu aujourd'hui l'immense honneur de rencontrer le Pape François au Vatican, dont l'agenda est très chargé. Il faut noter que le président français s'est vu accorder en fin de matinée 57 minutes de conversation agréable et détendue, durée largement supérieure par rapport à celle accordée aux présidents américains. En effet, le record était détenu jusqu'alors par Barack Obama avec 52 minutes.Quels sujets ont-ils abordé lors de cet entretien? Que faut-il retenir?

Publicité
Publicité

Les pauvres et les migrants ont occupé une grande partie de l'entretien

Si l'ambiance de l'entretien était respectueuse et amicale, deux points inverses à la politque du Président Français ont été abordées. En effet, le Pape part du principe où un dirigeant se doit de protéger les pauvres. C'est peut-être pour cela qu'il lui a offert une médaille de St Martin, saint qui n'a pas hésité à couper son manteau avec son épée pour vêtir un miséreux qui avait froid.

Emmanuel Macron pour la première fois chez le pape François sur ... - orange.fr
Emmanuel Macron pour la première fois chez le pape François sur ... - orange.fr

Puis est venue la question des migrants : le Pape François a exprimé le souhait devant Emmanuel Macron que l'Europe puisse intégrer ces derniers en respectant ses capacités d'accueil.

Le lourd dossier de la laïcité

En rencontrant le Pape, Emmanuel Macron avait une lourde tâche à accomplir : rétablir de bons rapports entre l'Eglise et l'Etat Français. En effet, avec le mariage pour tous apporté par François Hollande et les homosexuels autorisés à adopter, la France avait quelque peu connu les foudres du Vatican.

Publicité

C'est pourquoi il fallait rénover le concept de laïcité vu par le Pape François comme étant archaïque et redonner à la religion catholique son importance. Le Pape a également exprimé ses préoccupations à Emmanuel Macron concernant le climat, la société actuelle et des relations entre religions.

Emmanuel Macron s'est également prêté à la tradition séculaire qu'il y a entre la France et le Vatican et a accepté le titre de chanoine d'honneur. Ce titre honorifique avait été notamment accepté par Nicolas Sarkozy. Le discours du Président qui a suivi s'est voulu prudent et simple pour ne pas connaître le même flop qu'en 2007 par son prédécesseur.

En conclusion, l'audience entre le Pape François et Emmanuel Macron s'est voulue chaleureuse, malgré leurs désaccords sur certains points. On note les nombreuses poignées et les accolades entre les deux hommes. Le président a ensuite continué sa visite diplomatique au Vatican.

Lire la suite