Sous le coup d'une polémique pour des actes de violences commis le 1er Mai dernier, Alexandre Benalla, collaborateur d'Emmanuel Macron, n'apparaît pas dans l'organigramme de l'Elysée. Et pour cause, il est "chargé de mission" et selon Le Monde "adjoint au chef de cabinet" du président de la République, une fonction pour laquelle aucune mention publique au Journal Officiel n'est obligatoire.

Alexandre Benalla a démarré en politique en 2011, à l'âge de 20 ans.

Publicité
Publicité

Spécialiste en protection des personnalités, il intègre le service d'ordre du parti Socialiste. Après avoir été chargé de la sécurité de Martine Aubry pendant les primaires citoyennes, il fait ensuite partie de l'équipe de protection de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012.

Après l'élection de ce dernier au sommet de l'Etat, Alexandre Benalla devient le chauffeur d'Arnaud Montebourg, alors ministre de l'Industrie et du Redressement Productif.

Collaborateur violent de Macron : ouverture d'une enquête préliminaire - rtl.fr
Collaborateur violent de Macron : ouverture d'une enquête préliminaire - rtl.fr

Mais comme celui-ci l'affirme cette semaine dans les colonnes du Monde, il l'a "viré manu militari" après seulement une semaine passée à son service : "Il avait provoqué un accident de voiture en ma présence et voulait prendre la fuite". François Hollande le réintégrera ensuite au sein de ses équipes en 2015.

Lire la suite et regardez la vidéo