Publicité
Publicité

Hier dimanche, alors que le Premier ministre Edouard Philippe annonçait les principales lignes du budget de l'Etat en 2019 [VIDEO], le président du parti Les Républicains, Laurent Wauquiez, effectuait sa rentrée politique en Haute-Loire devant 1.500 soutiens venus gravir avec lui le Mont Mézenc, une tradition annuelle pour le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Malgré de mauvais scores dans les sondages, le chef du principal parti de droite espère profiter de la baisse de la popularité d'Emmanuel Macron [VIDEO] pour positionner ses idées comme une alternative.

Au cours de son discours de rentrée, Laurent Wauquiez n'a d'ailleurs pas hésité à énumérer les premiers échecs du président de la République depuis son élection en 2017 : "Le pouvoir d’achat n’a pas progressé, l’insécurité n’a pas reculé, la bureaucratie n’a pas été réduite, l’immigration massive n’a pas été arrêtée, l’islamisme n’a pas été endigué", a-t-il déclaré, gardant ainsi le cap à droite afin de séduire les électeurs du Rassemblement National de Marine Le Pen.

Advertisement

Laurent Wauquiez a également insisté sur les nombreux impôts et taxes qui pèsent sur les revenus des Français, et a annoncé que la lutte contre "l'immigration de masse" serait certainement l'un des thèmes majeurs des élections européennes, qui auront lieu le 26 Mai 2019.