Les temps sont durs pour Emmanuel Macron. Encore relativement populaire au début de l'été, le président de la République a ensuite été confronté à l'affaire Benalla. Une affaire devenue un véritable feuilleton estival et qui a coûté cher au chef de l'Etat concernant son image.

Publicité
Publicité

La rentrée n'a pas arrangé les choses avec, dès le début du mois de septembre, la démission surprise de Nicolas Hulot.

Dans les semaines qui ont suivies, ce sont Laura Flessel, ministre des Sports, et surtout Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, qui ont claqué la porte du gouvernement. Le remaniement a pris du temps, plus que prévu, ce que n'a pas manqué de souligner une opposition qui retrouve du poil de la bête depuis plusieurs semaines. Autant d'événements qui ont déclenché la première crise de confiance entre le président de la République et l'opinion.

Emmanuel Macron critiqué sur le pouvoir d'achat

Les différents sondages sont le reflet de cette première fracture depuis le début du quinquennat.

Emmanuel Macron chute dans tous les sondages
Emmanuel Macron chute dans tous les sondages

Il y a une semaine, le sondage Odoxa indiquait que le président de la République ne bénéficiait plus que de la confiance de 24% des sondés, soit moins que pour Édouard Philippe, son premier ministre. Dimanche, c'est le JDD qui en a rajouté une couche en publiant un sondage réalisé par l'Ifop.

Ce sondage s'intéresse notamment au pouvoir d'achat. Pas moins de 72% des sondés estiment que le pouvoir d'achat a baissé en France depuis mai 2017, soit depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.

Publicité

Autre chiffre inquiétant pour le chef de l’État : 84% des sondés pensent qu'il sera incapable de faire grimper ce pouvoir d'achat d'ici la fin de son quinquennat.

Emmanuel Macron proche du niveau d'impopularité de François Hollande

Un doute qui occupe évidemment principalement les rangs des sympathisants des partis d'opposition, comme la France insoumise, le Rassemblement national ou les Républicains. Mais là où ce chiffre demeure le plus inquiétant pour Emmanuel Macron, c'est que 50% des sympathisants de la République en marche sont gagnés par ce doute concernant le pouvoir d'achat, toujours selon ce sondage Ifop.

En forte baisse dans tous les sondages depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron est désormais proche d'atteindre les niveaux historiques d'impopularité qu'avait connu François Hollande à la même période de son quinquennat.

Pour le président de la République, la priorité est désormais d'inverser cette tendance, même si ce sera évidemment très compliqué.

Lire la suite